Le collectif des associations des femmes de la Commune IV bénéficiaires du fonds Fafe a organisé le jeudi passé à la Bibliothèque nationale, une cérémonie de reconnaissance à l’honorable Moussa Diarra, député élu en Commune IV du District. L’occasion a été saisie pour remettre des kits composés de matériels de savonnerie et de transformation d’aliments aux femmes.

Le Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et pour l’épanouissement de l’enfant, (Fafe), a vu le jour en 2015 à travers un projet de loi examiné par la commission présidée par l’honorable Moussa Diarra. Doté d’un montant de 500 millions de F CFA, il sera porté à 600 millions F CFA en 2016. Le même montant sera reconduit en 2017. Après 3 années de constance, le Fafe enregistrera une augmentation de 200 millions, donc 800 millions en 2018.

A en croire l’honorable Diarra, malgré tout, les possibilités de sa consolidation sont bien dans nos cordes. A cet effet, il a fait part de son engagement personnel à faire en sorte que toutes les Maliennes trouvent au Fafe le soutien dont elles ont besoin. Il se dit honoré de cette reconnaissance des femmes de sa circonscription.

« Vous qui bénéficiez aujourd’hui du Fafe, il faut que dès maintenant, on entende de partout vos métiers bourdonner. Ces bourdonnements de votre labeur au quotidien seront des chants si mélodieux dans les belles oreilles des partenaires qu’ils n’hésiteront jamais chaque fois qu’ils seront sollicités« , a-t-il conclut.

La cérémonie a eu lieu en présence du chef de cabinet du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Daniel Coulibaly, de la directrice du Fafe, des députés, des maires, chefs de quartier et notabilités de la commune.

Ibrahima Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît