Décidément, l’étau se resserre autour Issa Kaou N’Djim, 4ème  personnalité du Conseil national transitoire. En plus de la demande incessante du Conseil Supérieur de la Diaspora de l’exclure du CNT, la brouille avec le M5-RFP et la Cmas de l’imam Mahmoud Dicko, ses collègues de la conférence des présidents viennent de le rappeler à l’ordre devant le colonel Malick Diaw, le président de l’institution.

Selon certaines sources, Issa Kaou N’Djim, qui s’est caractérisé ces derniers temps par la multiplication des appels à la candidature du président du défunt CNSP et non moins actuel Vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, aurait été convoqué par ses collègues membres de la conférence des présidents du Conseil national de transition en conseil de discipline.

Les membres du CNT n’auraient pas apprécié le fait qu’un des leurs soit à l’origine de cette initiative de la candidature du Vice-président de la Transition.

Cette attitude de Issa Kaou N’Djim est en porte-à-faux avec l’article 9 de la Charte de la Transition qui prévoit que « le président et le vice-président de la Transition ne sont pas éligibles aux élections présidentielles et législatives qui seront organisées  par la Transition’’.

Le vice-président le Colonel Assimi Goïta a coupé court aux rumeurs en confiant à certains confrères  qu’il n’a jamais évoqué  la question de sa candidature avec Kaou N’Djim. 

F. A

Plume Libre du 22 Mars 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît