A la faveur d’un point de presse le vendredi dernier à son siège, le bureau national de l’Union des jeunes du Rassemblement Pour le Mali  (UJ-RPM) a condamné avec la dernière rigueur ce coup d’Etat perpétré contre le Président de la République démocratiquement élu. Il rejette cette démission du président  qu’il  juge, forcée.

Dans sa déclaration, le bureau national  de l’Union des jeunes du  Rassemblement pour le Mali (UJ-RPM) dit avoir suivi avec gravité « les évènements du mardi 18 août 2020, qui ont conduit notre armée en violation de sa mission régalienne à faire intrusion sur la scène politique entrainant l’arrestation et la séquestration de nos camarades ». Il dit avoir constaté que « le Président de la République a été contraint de quitter ses fonctions, à dissoudre l’Assemblée nationale et le gouvernement ».

Cependant, face à cette situation, la jeunesse du RPM exige le retour sans délai à l’ordre constitutionnel, la libération immédiate et sans condition du Président de la République El hadj Ibrahim Boubacar Keita, du Président de l’Assemblée nationale en même temps Président de la jeunesse RPM l’honorable Moussa Timbine, du Premier ministre Dr. Boubou Cissé et  tous les  autres détenus. Pour se faire, elle invite la communauté nationale et internationale à travers les organisations de défense des droits de l’homme, à veiller au strict respect des droits les plus élémentaires à savoir, les droits de visite et de suivi médical des détenus. Elle remercie la Cédéao, l’UA, l’UE et les Nations Unies pour les efforts consentis dans la résolution de la crise, par ailleurs, les invites à tout mettre en œuvre pour le retour à l’ordre constitutionnel.

Enfin, l’UJ-RPM lance un appel pressant à tous les patriotes et démocrates convaincus à rester vigilants et mobilisés pour la préservation et la consolidation des acquis démocratiques chèrement acquis.

Ibrahima Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît