Le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr. Samba Sow a visité,le centre de santé communautaire (CSCOM) de Yirimadio, le mardi 4 décembre2018. Très satisfait de cette visite, Pr. Samba Sow a insisté sur l’urgence d’adapter cette structure au poids démographique actuel à travers la réforme du système de santé.

Le chef du département de la Santé et de l’Hygiène Publique cherche, à travers ces déplacements, à s’enquérir des conditions de travail du personnel afin d’apporter des solutions aux problèmes constatés. 

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow s’est d’abord rendu à l’Asacoyir (CSCOM de Yirimadio) où il a visité plusieurs services sensibles à savoir la maternité, les salles d’hospitalisation, le laboratoire et l’unité de récupération et d’éducation en nutrition intensive (Uréni). Au cours de la rencontre avec le ministre, après la visite, Dr Lassine Traoré, président de l’association de santé communautaire de Yirimadio (ASACOYIR), Hamidou Guindo,président de la fédération locale des associations de santé communautaire (FELASCOM)et le représentant du maire de la commune VI, Adama Diarra, et les représentants de l’ONG Muso (partenaire du centre depuis 2008) ont remercié le ministre pour sa visite dans leur structure. Ils ont rassuré Pr Samba Sow de leur accompagnement pour la mise en œuvre de la réforme du système de santé voulue par les plus hautes autorités du pays. Selon le président de l’Asacoyir, Dr Lassine Tembély, le CSCOM de Yirimadio, créé en 1990, a commencé à se sentirmieux grâce à l’apport de l’ONG World Vision qui les a aidés à faire desconstructions dans le centre. Le CSCOM couvre, de nos jours, environ 400 000habitants contre 11. 000 à sa création. Présentement, le CSCOM noue unpartenariat avec l’ONG Muso qui a permis la prise en charge gratuite demilliers de patients depuis 2008. Grâce aux différents partenariats et àl’esprit d’initiative du bureau de l’Asacoyir, le centre s’est vu décerné pardeux fois le prix Ciwara, (prix Keneya CIWAARA et prix d’excellence de l’ONGDjigui). 

Cependant, Dr Lassine Traoré a sollicité l’accompagnement du ministre pour l’acquisition d’une ambulance, l’aménagement de la cour, et la dotation supplémentaire du centre d’un personnel qualifié. 

Aux dires du président de la Fédération locale des associations de santé communautaires, Hamidou Guindo, la visite du ministre est la confirmation de l’intérêt que les plus hautes autorités du pays accordent aux structures de santé communautaire. 

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a félicité le personnel pour leur dévouement au travail en dépit de l’insuffisance des moyens. Il a salué leur partenariat avec l’ONG Muso et les a exhortés à envisager des solutions alternatives au cas où le partenariat devra s’arrêter. Le ministre Sow a souligné la nécessité de la réforme du système de santé en cours qui, selon lui passe par le renforcement de la base de la pyramide sanitaire pour atteindre le sommet de la performance.Vu la fréquentation, la détermination du personnel et l’engagement de l’équipe dirigeante, le ministre a évoqué la nécessité de l’érection du Cscom deYirimadio en Centre de santé de référence (Csréf).

A.Diamouténé

L’Indicateur du renouveau du 05 novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît