Selon Denis Koné, journaliste au quotidien national « L’Essor », l’activiste poursuit des causes nobles et dans ce cas elle devrait avoir une valeur positive dans la société. 

Mali Tribune : Qu’est-ce qu’un activiste et quel est son rôle ?

Denis Koné : Un activiste est une personne engagée dans la défense d’une cause noble, le plus souvent sociale ou politique. Mais en réalité, il faut savoir qu’il y a autant d’activistes dans le social, le politique comme dans tous les autres domaines de la vie politique, économique et sociale.

pub

Généralement, les activistes politiques sont les plus en vue. Ils désignent la cause de leur engagement politique qui privilégie l’action. L’activisme est donc une sorte de militantisme dont l’une des modalités peut être bravée loin de son pays en agissant à travers des actions qui peuvent parfois être considérées comme violentes et aussi avec des méthodes non violentes comme le faisait Gandhi.

Il s’exprime également à travers des actions comme la désobéissance civile ou encore des interpositions des expulsions contre des logements ou de territoire ou l’on voit dans les pays européens des chaines humaines se forme comme bouclier au force de l’ordre.

Elle se manifeste également à travers des grèves de la faim. A ce propos, les USA avaient animé la chronique avec ce scientifique qui, pour protester contre la course à l’armement du président Ronald Reagan avec son programme de guerres des étoiles, n’avait pas cessé d’ériger une tente non loin de la maison blanche.

Mali Tribune : Quels doivent être les valeurs d’un activiste ?

D.K : L’activiste en général poursuit des causes nobles et dans ce cas il devrait avoir une valeur positive dans la société. 

Mais, s’il s’agit des opérations dirigées contre le pouvoir en place, cela est perçu d’un  mauvais œil. C’est pourquoi, il n’est pas rare de constater dans le monde les réprimandes des autorités et du pouvoir à travers leurs structures de répression à s’abattre sur les activistes. On l’a vu au Mali avec les cas de Rast Bath ou encore de « Maréchal Madou » dit Madou Kanté qui affirme avoir été victime de tentative d’assassinat.

Mali Tribune : Pensez-vous qu’il y a un ou des activistes au Mali ? Quelle analyse faites-vous de l’activisme au Mali comparé aux autres pays ?

D.K : Dans toute société, il y a des activistes. Certes il y a aussi un leader qui enclenche le mouvement. Les conditions socio politiques n’étant pas les mêmes dans chaque pays, je suis tenté de dire que l’activisme varie d’un pays à un autre, selon la nature des révoltes, les pouvoirs ou régimes en place. Forcément, je crois que l’activisme politique est l’arme naturelle de dernier recours lorsque le système politique ne permet pas l’expression légale de la contestation ou d’idées différentes.

Aïchatou Konaré

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît