Sadya Touré est une jeune leader avec six ans d’expérience dans l’engagement civique et le développement communautaire. Connue au Mali pour son activisme en faveur des Droits de la Femme, elle est détentrice d’une licence en Journalisme et Communication. C’est fort de cela qu’elle fut sélectionnée comme l’une des boursières du Mali pour le Mandela Washington Fellowship aux Etats-Unis pendant 6 semaines, au cours desquelles elle étudiera les principes du Leadership en participation citoyenne (ou Engageant Civique), à Kansas State University. En plus de la formation, elle aura l’opportunité de faire un stage au sein de l’ONG MADRE à New York.

Sadya est la présidente fondatrice de l’Association Mali Rural Women Empowerment Organization qui compte donner des bourses d’études entières aux jeunes filles vivant en milieu rural et permettre l’autonomisation des femmes. Elle est co-fondatrice d’une plateforme appelée 4IS Talk (Ideas, innovation, Inspire, Impact) dont la vocation est de former les jeunes en les apprenant à penser de manière critique et trouver des solutions aux grands challenges de notre génération.

Elle est membre du Réseau African Women Leaders Network, une organisation des femmes leaders de l’Union Africaine auprès des Nations Unies sur la contribution des femmes dans la construction de la paix. Ancienne membre du Parlement National des Enfants du Mali, elle est aussi écrivaine et auteur du livre : Être une Femme Ambitieuse au Mali, qui est une puissante contribution aux débats autour de l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes. 

Sadya est également bloggeuse de la Plateforme des blogueurs francophones de RFI où elle écrit sur les patrimoines culturels, les droits des femmes etc. Sadya était en 2018 nominée par la Confederation of West African Youth parmi les 100 personnes les plus influentes de l’Afrique de l’Ouest. Actuellement, elle travaille comme Assistante aux Programmes pour une ONG américaine, American Bar Association Rule of Law Initiative, elle souhaite après son séjour aux États Unis, développer son association en s’inspirant du modèle Américain.

Mali tribune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît