‘’L’Etat a fait preuve de bonne foi, parce qu’il y a eu un début de payement des subventions. Nous l’invitons à payer le reste des montants. L’orientation a été faite dans les règle de l’art’’, sont les principaux mots qu’on pouvait entendre au cours de cette conférence de presse de l’Association libre des promoteurs d’écoles privées agréées du Mali (Alpepam). Cette rencontre avec la presse a eu lieu samedi dernier au lycée Mouammar El Kadhafi.

Créée par récépissé N°0011/GDB du Gouvernorat du District de Bamako du 05 janvier 2018, l’Alpepam est une association à but non lucratif et apolitique. Cette première conférence de l’association a permis de faire l’état des lieux de la rentrée scolaire. Selon Albakaye Traoré, le président del’Association libre des promoteurs d’écoles privées agréées du Mali, l’Etat a fait preuve de bonne foi, parce qu’il y a eu un début de payement des subventions. ‘’Vous constaterez avec moi que sur les 32 milliards, 27 milliards ont été payés’’, a-t-il-expliqué. Il a aussi invité le gouvernement à payer le restant des montants.

S’agissant de l’orientation de cette année, les responsables de l’Alpepam affirment qu’il y a eu des avancées positives. ‘’ Toutes œuvres humaines contiennent effectivement des anomalies mais dans l’ensemble elles sont positives. D’abord mis à part quelques cas isolés, les règles élémentaires des orientations ont été respectés à savoir la visite d’inspections des établissements privés susceptibles de recevoir les élèves de l’Etat, l’établissement des listes d’éligibilité ensuite la mise en place des commissions régionales d’orientations où l’Alpepam était représentée, la commission nationale d’orientations dont elle est également représentée et enfin le respect de  la proximité de l’infrastructure, le choix des élèves, la performance et la capacité d’accueil’’, s’est réjoui Albakaye Traoré.

Selon le président del’Association libre des promoteurs d’écoles privées agréées du Mali, l’augmentation sensible du nombre d’établissement ayant reçu des élèves cette année sur 1671 établissements éligibles 1428 ont eu des élèves et 243 n’en ont pas eu, contrairement à l’année dernière où sur 1593 seulement 814 ont eu des élèves et 779 n’en ont pas eu.

Pour le 1er vice-président de l’Alpepam, Boureima Dama, les 2/3 du bureau n’avaient pas reçu d’élèves l’année dernière. ‘’L’association des écoles privées agréées du Malidevrait réagir pour dénoncer cette pratique, mais elle ne l’a pas fait. On n’est pas obligé de  rester dans une association qui ne défend pas l’intérêt des membres. D’où la création de cette association’’, a-t-il-dévoilé.

Zié Mamadou Koné

L’Indicateur du renouveau du 05 Novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît