Au cours de son intervention à la 23e session de l’Espace d’interpellation démocratique qui s’est tenue le 10 décembre 2018, le Premier ministre du Mali, Soumeylou Boubéye Maiga, a critiqué les prédateurs fonciers qui, conscient de leurs méfaits, investissement des millions de F CFA sur des terrains acquis dans l’illégalité. Il promet de tout casser.

« Comme   c’est   le   cas   depuis   plusieurs années,   les   problèmes   fonciers   ont   été  dominants   dans   les préoccupations qui ont été exprimées ici. Je voudrais dire, à la suite du ministre   en   charge   de   ce   secteur,   que   les   efforts   du   Gouvernement vont  tendre   à réduire de  manière  significative le nombre   d’acteurs  et
d’actes dans ce secteur. Parce que, c’est la multiplicité des acteurs qui prolonge la chaîne de spéculation et de fraude dans ce domaine. Et, je voudrais ici réaffirmer que le Gouvernement ne tiendra aucun compte du fait   accompli.   Parce   que,   nous   avons   constaté   que   dans   beaucoup de   cas   les   personnes   pensent   qu’en   réalisant   des   investissements souvent importants, elles peuvent empêcher le Gouvernement de faire appliquer   la   loi.   C’est   pourquoi   nous   avons   fait   démolir   toutes   les
concessions et toutes les constructions qui étaient illicites sur le site de
Tabacoro. Et, je vais dire que nous poursuivrons dans cette démarche
et  le  Gouvernement   ne   se  laissera   pas   freiner   dans   son   élan   par   la
politique du  fait accompli. Et,  c’est pourquoi,  je voudrais profiter  de
cette tribune pour inviter ceux qui pourraient être tentés de continuer de le
faire sur d’autres sites que ça ne servira absolument à rien d’investir
des   ressources   de   manière   illicite.  Conséquemment   à  ce  que   nous
faisons   par   rapport   aux   occupations   illicites,   naturellement,   nous prendrons  les  sanctions   qui   s’imposent   au   sein   de   l’administration contre   ceux qui   sont en   faute  par  rapport  à  ces   actions  illicites ».

Propos recueillis par

Sory I. Konaté

30minutes.net 

18 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît