La journée mondiale de l’habitat est célébrée par les Nations unies tous les ans. Pour la célébration de l’événement dans notre pays, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement social, Hamma Ould Sidi Mohamed Arbi a planté le décor à travers un discours que nous vous livrons en intégralité.

Mesdames et Messieurs

Chers Compatriotes,  

A l’instar de la communauté internationale, le Mali célèbre, le 07 octobre 2019, la Journée Mondiale de l’Habitat dont le thème cette année est « Technologies de pointe comme outils innovants de transformation des déchets en richesses ».

Comme vous le savez, les Nations Unies ont désigné le premier lundi d’octobre de chaque année « journée Mondiale de l’Habitat », afin de réfléchir sur l’État de nos villes et villages et surtout au droit fondamental de tous à un logement adéquat.

Cette journée rappelle également que nous avons la capacité et une responsabilité collective de contribuer à façonner le futur de nos villes.

Le thème de cette année, nous interpelle tous, quant à la protection de notre environnement, et à la pratique de l’économie circulaire, pour la valorisation des déchets.

Ce thème s’appuie également sur le lancement de la campagne encourageant les villes à devenir des villes « sages » dans la gestion des déchets, avec le soutien technique de ONU-HABITAT.

Les technologies de pointes innovantes offrent le potentiel pour de meilleures solutions, moins coûteuses, plus rapides, évolutives et faciles à utiliser dans la gestion durable de tous les déchets produits par l’activité humaine (déchets solides, liquide, domestiques, industriels et commerciaux) etc…

Ces techniques constituent également pour les pays en développement des opportunités leur permettant non seulement de passer directement à des technologies plus efficaces mais aussi de mettre en œuvre des innovations sociales contribuant de manière significative à la réalisation des objectifs de développement durable et du Nouvel Agenda Urbain.

Considérée comme un problème, la gestion des déchets peut présenter, également des opportunités si toutefois, elle est efficace c’est à dire si nous arrivons à repenser, nos déchets, à les refuser, à les réduire, à les réutiliser et à les recycler.

Ces actions conjuguées constituent pour les villes un moyen de créer des richesses tout en favorisant l’emploi et la croissance économique. Elles contribuent également à améliorer la santé et les écosystèmes, rendant ainsi nos villes plus heureuses, plus écologiques et plus saines.

Mesdames et Messieurs, Chers Compatriotes,

La gestion des déchets est au cœur des préoccupations du Gouvernement. Des politiques et des textes législatifs et réglementaires ont été adoptés afin de prendre en charge les différentes préoccupations de l’heure et favoriser les initiatives tendant à faire des déchets une source de richesse.

Dans notre pays les aménagements pour « dispositions finales » des déchets, réalisés à SIKASSO et TOMBOUCTOU et ceux qui sont en cours de réalisation à BAMAKO (notamment à Noumoubougou et Niamana) constituent des acquis à consolider et à améliorer ;

Les journées de salubrité et autres actions citoyennes instituées jadis dans nos cités, qui avaient valu à nos villes d’être agréables à arpenter, se doivent d’être réinstaurées et, il importe de recommencer en adoptant la pratique simple qui est d’opérer le tri des déchets dans nos ménages, nos Administrations, nos ateliers et nos usines ;

 L’environnement urbain comme rural, en grande partie, est de plus en plus affecté par les pollutions de l’air, des eaux et des terres, résultant, entre autres, d’une mauvaise gestion des déchets divers et des substances nuisibles.

De nos jours, l’occupation anarchique des espaces prévus pour les dépôts de transit et les décharges finales, par les différents outils de planification urbaine, constitue un problème majeur pour le développement harmonieux de nos villes. De même que les occupations illicites des servitudes d’urbanisme.

Mesdames et Messieurs, Chers compatriotes,

Il est important de signaler que cette année, la célébration de la Journée Mondiale de l’Habitat s’inscrit dans le cadre des activités du « Mois des villes » au Mali du 07 octobre au 08 novembre 2019, tel que mon département le proposera.

C’est l’occasion pour moi d’inviter chacun à s’inscrire dans les actions citoyennes tendant à améliorer notre comportement dans la gestion des déchets.

Je puis vous assurer que l’État, pour sa part, ne ménagera aucun effort pour l’amélioration du cadre de vie dans nos cités.

Tous ensemble, innovons pour changer.

Je vous remercie de votre aimable attention !

Octobre 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît