Cette consécration pour Samba Bathily, Président du groupe Solutions pour le développement en Afrique (Groupe ADS) et Mamadou Lamine Diarra, Président de l’Association Malienne pour la Promotion de la Culture Esport (AMPCE) et non moins Gérant de BAMABIZ Production, est survenue le mardi 26 septembre, à Dakar, au terme d’une assemblée générale constitutive organisée par le Comité national de promotion du E-Sport (CONAPES). Nos deux compatriotes, adeptes des challenges et férus de la perfection avec les acteurs du monde sportif numérique se sont penchés pendant deux jours, à l’hôtel King Fahd Palace, sur la mise en place d’une Confédération Africaine autour de cette discipline et des activités et métiers connexes.

Piloté par Jacques Mansour Sagna alias Lord Aladji Man, ancien rappeur et ex-membre originel du célèbre groupe sénégalais « Daara J », le Conapes a tenu les 25 et 26 septembre une Assemblée générale pour la mise en place d’une Confédération africaine. Des assises qui ont réuni plus de 45 représentants des fédérations et comités du E-Sport des pays africain, venus de tous les coins du continent. Mais aussi d’institutions telles que l’Unesco, la Fiba-Afrique. Une occasion pour le président du Conapes de rappeler l’importance de cette rencontre au pays de la Teranga. « C’est un jour très important pour l’Afrique. Le plus grand défi pour la jeunesse africaine, c’est d’être ensemble d’abord. Nous nous sommes réunis ici à Dakar pour être ensemble, réfléchir ensemble, travailler ensemble et gagner ensemble », dira-t-il. Avant d’ajouter : « Les enjeux sont énormes. Ce ne sont pas seulement des enjeux autour de la passion, mais comment nous allons construire l’avenir de l’Afrique à travers cette passion ».

« L’histoire des jeux vidéo a fini de lever toutes les frontières »

pub

A l’endroit des membres et participants, Lord Aladji Man d’avancer : « Nous avons la responsabilité de l’Afrique entre nos mains. Nous sommes un même peuple, une même nation, la même famille, la même communauté. L’histoire des jeux vidéo a fini de lever toutes les frontières et de commencer le début de la grande union africaine à travers cette jeunesse ». 

Souleymane Astou Diagne, le directeur de Cabinet et représentant du ministre sénégalais de la Communication, des télécommunications et de l’économie numérique, dira que « E-Sport n’est pas seulement une simple activité ludique, mais une véritable discipline qui suscite l’engouement de millions de personnes à travers l’Afrique et la planète ». Un jeu devenu un enjeu planétaire avec « plus de 600 millions de joueurs pour un chiffre d’affaires de plus de 800 milliards F Cfa ». Avant de renseigner qu’ »en 2050 les jeunes représenteront plus de la moitié des 2,4 milliards d’habitants que va compter notre continent auxquels e-sport va offrir beaucoup d’opportunités d’emploi ». A noter qu’au-delà du département numérique, E-sport est aussi sous la tutelle du ministère des Sports.

Quant au représentant de la Fiba-Afrique, Mathieu Faye a promis l’appui de l’instance africaine du basket. « La Fiba a créé la Fondation internationale de basket (Ibf) qui a entre autres pour missions de soutenir les programmes de développement social et humanitaire à travers le basket. Elle s’inscrit aussi dans une logique de participer à l’accomplissement des jeunes par l’insertion dans la vie professionnelle. La Fiba est consciente de la mission que s’est fixée le Conapes et lui apporte tout son soutien ».

Ainsi, après adoption et validation des statuts et règlement intérieur, suivi par la mise en place du bureau exécutif, la Confédération africaine d’E-Sport a choisi l’homme d’affaires malien Samba Bathily pour diriger ses activités. Son compatriote Mamadou Lamine Diarra, délégué du Mali, fera partie des membres élus au sein dudit bureau. Aussi, ce dernier, Malamine pour les intimes et son homologue du Cap-Vert seront les deux représentants élus pour diriger la Zone ouest A qui regroupe 9 pays tous membres de la Cédéao.

Mamadou Lamine Diarra, Président de l’Association Malienne pour la Promotion de la Culture Esport (AMPCE)

Cette grande AG a été clôturée dans la soirée en présence du représentant du ministre de la Communication, des télécommunications et de l’économie numérique du Sénégal.

Rappelons que cette confédération africaine a pour objectif de stimuler la croissance économique tout en permettant à la jeunesse africaine dans un secteur en plein essor.

En Encadré

l’Association Malienne de la promotion de la Culture E-Sport (AMPCE) que pilote Mamadou Lamine Diarra, délégué par le ministère de la Jeunesse et des Sports  à cette grande Assemblée générale de la Confédération Africaine du Sport Electronique, est une organisation de la société civile malienne œuvrant pour la promotion et la valorisation du Sport électronique et les jeux vidéo à travers la mise en place d’un cadre de professionnalisation par des formations, la sensibilisation,  des compétitions mais aussi l’organisation du festival BAMAKO GAMES PLAY qui est à sa cinquième  édition.

FMS

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît