Pour concrétiser les mesures annoncées par le président de la République relatives à la gratuité des soins, un mécanisme sera mis en place au sein du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique pour en assurer la mise en œuvre progressive à travers une feuille de route.

En procédant à l’ouverture solennelle de l’atelier de validation de réforme du système de santé au Mali, qui s’est tenu du 25 au 28 février 2019 au CICB, le président de la République a annoncé des mesures relatives à la gratuité des soins dans les différents établissements sanitaires.

À la demande du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, IBK a annoncé la gratuité des soins curatifs et préventifs pour les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes (en périodes pré et post natale), les services de planification familiale et les premiers soins d’urgence.  

Lors de la clôture de l’atelier, le Premier ministre Soumeylou Boubèye  Maïga a rassuré le peuple malien, en déclarant que dans le cadre des mesures annoncées par le président de la République, relatives à la gratuité des soins, un mécanisme sera mis en place au sein du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique pour en assurer la mise en œuvre progressive à travers une feuille de route.

Selon le PM, il est également important d’assurer une communication intense sur ces mesures et leur modalité de mise en œuvre. «Le gouvernement mobilisera tous les moyens nécessaires pour le démarrage effectif de ces mesures dans les meilleurs délais», a précisé le PM.

Le chef du gouvernement s’est dit convaincu que la réussite de la réforme approfondie du système de santé repose essentiellement sur la pleine et entière participation des experts. «Il ne pourra y avoir de véritables réformes, à même de répondre aux besoins et aspirations profondes de nos populations en matière de santé, sans son appropriation non seulement par les acteurs de santé mais aussi par l’accompagnement et l’engagement de tous y compris les partenaires techniques financiers», a-t-il assuré.

À cet effet, il a lancé un appel aux acteurs : «J’en appelle donc à votre sens élevé de responsabilité pour qu’ensemble, nous puissions conduire ce processus à bon port, main dans la main. Pour ma part, je puis vous assurer que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour réunir les conditions idoines de la pleine réussite de ce processus de réforme».

Y. Doumbia

Le Débat du 5 Mars 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît