Le chef de l’ONU s’est également dit préoccupé par les informations faisant état de violations des droits de l’homme à l’encontre de la population par les forces gouvernementales, y compris dans le village de Nantaka le 13 juin. Selon des informations rapportées par la presse, des charniers ont été découverts dans cette localité située près de Mopti.

M.Guterres a souligné la nécessité d’identifier les responsables de tous ces crimes et de les traduire en justice. « À cet égard, il se félicite des enquêtes annoncées par les autorités maliennes ainsi que des mesures disciplinaires qui ont été prises », a dit son porte-parole, ajoutant que les Nations Unies restent disposées à apporter leur assistance aux autorités.

« Le Secrétaire général souligne en outre le besoin urgent de répondre à l’instabilité actuelle dans le centre du Mali, y compris à travers le plan gouvernemental de sécurisation intégrée des régions du centre, en vue de créer des conditions propices à la tenue d’élections présidentielles pacifiques en juillet », a ajouté M. Dujarric.

pub

Stidio Tamani du 28 juin 2018 

 

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît