Après 3 mois de lutte contre la spoliation des espaces publics et sportifs au Mali, la plateforme Benbéré a fait le bilan de sa campagne, vendredi 4 septembre 2019. Le bilan est satisfaisant, selon le coordinateur principal de la plateforme, Abdoulaye Guindo.

Contre la spoliation des espaces publics et sportifs, la plateforme des Blogueurs, Benbéré, a lancé en juin dernier une compagne dénommée « Laissez-Nous Jouer ». Elle avait pour objectif de faire un plaidoyer sur la problématique de raréfaction des espaces de sport. Durant la campagne, qui a duré 3 mois, la plateforme a publié 14 articles, 20 vidéos et organisé 5 causeries-débats avec des jeunes qui ont perdu leur espace de Sport. Ces débats ont aussi porté sur la sensibilisation sur les moyens de récupération des espaces publics conformément aux procédures légales.

Malgré qu’elle ait touché des millions de personnes à travers le monde, Abdoulaye Guindo, coordinateur de Benbéré et président de la Communauté des blogueurs du Mali (Doniblog), déplore la faible-implication des autorités dans la lutte contre la spoliation des espaces publics au Mali.  Selon lui, seul le ministère de l’Urbanisme s’est manifesté durant la campagne. Il a organisé des échanges et des réflexions, sanctionnés par l’élaboration d’une cartographie de tous les espaces publics encore disponible sur Google Map, la diffusion de la loi sur l’urbanisme, etc.

« Le bilan est satisfaisant malgré la situation actuelle du pays, car nous savons que la spoliation continue», explique M. Guindo. « La campagne était limitée à 3 mois sur un coût approximatif de 5 millions 600 mille F CFA. Il reste des choses à faire. Notre but était de porter la pulsion et nous l’avons réussi. C’était pour que les autorités portent un œil sur le problème », ajoute-t-il, avant de souligner l’importance du sport pour les jeunes et sa contribution dans la lutte contre l’enrôlement facile de ceux-ci dans le djihadisme. « Aussi, les espaces publics contribuent beaucoup à la formation sportives des enfants», insiste M. Guindo.

Classée parmi les 3 meilleures campagnes en Afrique de l’ouest, la plateforme Benbéré, appuyée par la société néerlandaise, RNW-Média, compte s’impliquer dans la lutte contre l’esclavage dans la région de Kayes. « Des projets d’études seront menés dans les jours à venir pour apporter plus d’éclairage sur le phénomène », promet Abdoylaye Guindo.

K.C.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît