Dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale de la jeune fille, le Réseau national pour le développement des jeunes filles et femmes du Mali (Renadjef) a fait œuvre utile en initiant une caravane de sensibilisation pour promouvoir l’autonomisation des adolescentes et des jeunes femmes à travers l’éducation au Mali.

Le Renadjef organise cette campagne en partenariat avec ONU-Femmes une caravane de sensibilisation en faveur de la scolarisation des filles. Lancée ce matin à Bamako, la campagne se déroule dans les six communes du district de Bamako  et à Ségou.

Des filles engagées pour l’éducation de la femme.

La campagne « Ma fille va à l’école » est l’expression de l’engagement des futures mères. Elle vise à mobiliser les parents, les leaders communautaires, les religieux, les responsables scolaires et les jeunes autour de la problématique de la scolarisation et le maintien des filles à l’école, l’éducation sexuelle, l’égalité des sexes et les violences en milieu scolaire.

pub

« Ces activités proposées s’inscrivent dans le cadre du projet conjoint autonomisation des adolescentes et jeunes femmes à travers l’éducation au Mali qui traduit la volonté des membres du Réseau à matérialiser les connaissances théoriques acquises en matière d’éducation des filles, les VBG, la santé sexuelle et reproductive et l’équité genre », a souligné Mme Diarrah Kadidiatou Diakité, présidente du Renadjef.

Aujourd’hui, sur la rive gauche de Bamako de 15 h à 20 h, à l’école de Darsalam, se tiendra des manifestations à grand public : sketches, allocutions des autorités, présentation des artistes humoristes, slameurs, jeux, concours, etc. Demain vendredi, le rendez-vous est donné devant l’Académie de la rive droite de Bamako pour les mêmes activités. Samedi, la campagne se poursuivra dans la région de Ségou.

Le Renadjef est une organisation de jeunes filles et de femmes née de l’initiative d’un groupement de jeunes filles créé le 27 mai 2014. Le Réseau, représenté partout au Mali, fut officiellement reconnu le 5 mars 2015. Il a pour mission de contribuer à la participation et l’implication des filles et femmes. Il encourage les filles et les femmes à s’engager activement dans le développement du pays.

Hamissa Konaté

30minutes.net

11 octobre 2018

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît