Le Commissariat du 10e Arrondissement de Bamako continue sa traque des malfrats. Sa récente prouesse a été le démantèlement et la dislocation d’un puissant réseau de braqueurs à main armée opérant entre Bamako et Sikasso.  Ladite bande avait réussi à soutirer à un commerçant la forte somme de plus de 11 000 000 F CFA et d’autres biens.

Constitués en bande organisée, 9 malfrats armés étaient parvenus à soutirer la rondelette somme de plus  de 11 000 000 F CFA à un commerçant basé à Sikasso. C’était le 9 avril, aux environs de 20h, au marché de Médine, dans la capitale du Kénédougou. Dans son audition, la victime, venue à Bamako pour les besoins d’enquête, révèle que les malfrats l’ont ligoté ensuite fermé à clé la porte de son bureau après avoir emporté la forte somme d’argent, 4 téléphones portables et son véhicule.  Après leur forfait, ils se sont alors repliés sur Bamako en se partageant le butin. Dans leur fuite, ils ont ensuite abandonné la voiture de la victime en cours de route au niveau de Sélingué.

Mis au parfum de la présence, à Bamako, de celui qui serait  le chef du gang par une personne sous couvert d’anonymat, la Commissaire divisionnaire Fanta Koné a vite dépêché ses éléments de la Brigade de Recherches conduits par Oumar Baba Traoré pour se rendre au quartier Sénou Hérèmakono où la présence du suspect a été signalée.

Interpellé, le suspect sommairement interrogé a reconnu les faits avant de dénoncer ses autres complices résidant à Bamako et environs. Ensuite, une perquisition dans le domicile de l’un des braqueurs a permis de découvrir un pistolet automatique, 15 cartouches, un couteau, des plaquettes de comprimés de « Diazepam », de « Tramadol » ainsi que des gris-gris.

En démantelant ce puissant réseau de braqueurs à main armée, le commissariat du 10e arrondissement a réussi à mettre hors d’état de nuire la quasi-totalité des membres de cette redoutable bande qui ont tous été placés sous mandat de dépôt.

Perdus dans la nature, les recherches continuent pour traquer deux complices dénoncés par leurs compères qui ont été arrêtés.

Alassane CISSOUMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît