Le week-end dernier s’est tenue la première édition du festival Natur’Art au mémorial Modibo Keita de Bamako. Organisé par l’association Anw Ka Blon, Natur’Art est un projet de promotion de la femme et de la beauté africaine à travers la sensibilisation au changement de comportement par l’abandon des pratiques de dépigmentation et de l’usage des produits toxiques sur la peau et les cheveux.

Ce projet a regroupé les sociologues, les dermatologues, les psychologues mais aussi et surtout les femmes de toute nature pendant un débat autour de l’idéal de la promotion de la femme africaine dans son état naturel. Le festival Natur’Art s’est tenu du 26 au 27 mars au Mémorial Modibo Keita. Ce fut une occasion pour l’association Anw Ka Blon de débattre, d’échanger sur l’importance de la femme naturelle.

Pour la réalisation du festival Natur’Art, Anw Ka Blon a travaillé en partenariat avec Act7, la maison de la Photographie, l’agence Casting Bamako par le biais de la marraine de l’événement Aminata Dramane Traoré.

Selon Awa Bagayogo, actrice comédienne, porteuse du projet Natur’Art, « l’objectif de Natur’Art est de permettre à la femme naturelle de s’assumer telle qu’elle est, d’où notre slogan : ‘Femme assumons-nous’ ».

« La femme naturelle, poursuit Awa Bagayogo, doit être capable de s’imposer avec son naturalisme pour orienter et éduquer ses enfants et ses proches à être fier de qui elles sont ».

Les participants ont eu droit à des activités artistiques et culturelles comme la photographie, la peinture, la vidéo et des sketchs de sensibilisation. Toutes ces activités ont pour but de sensibiliser les femmes en général, ensuite celles ayant utilisé les produits de dépigmentation mais aussi celles qui ont déjà rencontré des problèmes de santé liés aux produits éclaircissants.

« Le message que nous voulons passer à travers cette campagne de sensibilisation est très claire. Au-delà de la promotion de la femme, nous voulons sauver des vies car plusieurs études ont montré que ces produits provoquent l’acné, les vergetures, l’hypertension, le diabète, et ont des substances cancérigènes », a-t-elle expliqué.

Cette première édition s’est clôturée le soir avec un défilé de coiffure africaine et un concert d’artistes.

Aminata Agaly Yattara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît