L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) a organisé  le jeudi 28 novembre 2019 la 39e session ordinaire de son conseil d’administration. Au cours de cette rencontre phare de l’Agence, le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, a annoncé une baisse du budget 2020, occasionné par la crise conjoncturelle que traverse le pays.

Cette 39e session portait essentiellement sur l’examen et l’adoption du rapport du commissaire aux comptes, exercice clos du 31 décembre 2018, l’examen et l’adoption du point d’exécution à mi-parcours du plan de travail annuel (PTA) 2019 et du projet prévisionnel du PTA 2020, sur l’examen et l’adoption du point d’exécution à mi-parcours du budget 2019 et du projet prévisionnel du budget 2020.

Selon le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock,l’ANPE, en terme de prévision budgétaire et des activités, connait une baisse du budget sur 2020 due à la crise conjoncturelle dont le pays traverse. « Mais, nous nous attelons à faire en sorte que cette baisse soit aussi compensée par la mobilisation de ressources à travers le partenariat public privé. Et dans le cadre de cette session, toutes les prévisions d’activés de 2020 seront examinées et  passées au peigne fin », a expliqué M. Nock.

Il a aussi rappelé qu’il compte contribuer dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi, de la création d’environ 1900 emplois en termes de placement.

Quant à Mamadou Sinsy Coulibaly, président du conseil d’administration, pour l’exercice 2019-2020, le choix devrait porter essentiellement sur le développement des petites et moyennes entreprises et l’accès sur le secteur privé. « La demande est très forte et c’est à nous administrateurs de mettre les moyens à la disposition des jeunes pour qu’eux aussi puissent être un jour non exclus de notre système économique. Pour arriver à cela, l’année 2020 doit être une année de partenariat public-privé moteur de croissance et de contribution à la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi. Pour cela, les formations doivent être aussi adéquates pour gégèner des ressources humaines de qualité aux profils mieux adaptés pour répondre aux exigences du marché du travail à travers la création, l’innovation et les métiers du numérique », analyse M. Coulibaly.

Pour arriver à ses fins, le budget prévisionnel de l’ANPE auquel est adossé le PTA 2020 s’élève à environ six milliards de F CFA.

Zeïnabou Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît