Sorti de prison en avril dernier, Bakary Togola risque d’y retourner. Il est de nouveau appelé au Pôle économique et financier de Bamako ce vendredi. Il est interpellé avec 6 autres co-accusés, soupçonnés tous dans l’affaire du fonds de soutien au secteur coton estimé à 18 milliards de F CFA en plus de la précédente relative aux ristournes de coton qui s’élèvent à 9,4 milliards de F CFA.

Le fonds de soutien au secteur coton provient essentiellement des suppléments de rémunération de la vente du coton sur le marché international. Cet argent est destiné aux paysans par le biais de leur faîtière, la Confédération des Sociétés coopératives des producteurs de Coton (C-SCPC). Il est logé dans un compte à la BMS, sous le contrôle du ministère de l’Economie et des Finances, de la CMDT, de l’Agence française de développement (AFD) et de la C-SCPC.

Le montant de ce fonds évolue d’année en année en fonction de la fluctuation du cours mondial du coton. Il est remis au président de la C-SCPC, à sa demande, mais au compte des coopératives des cotonculteurs.

Bakary Togola en sa qualité de président de la C-SCPC, est soupçonné d’avoir pioché dans les 18 milliards de ce fonds de soutien. Il est appelé à s’expliquer devant le juge d’instruction du Pôle économique ce vendredi.

Cette nouvelle affaire se greffe à celle qui l’avait déjà amené en prison en septembre 2019. Il avait été inculpé pour « détournements »« abus de biens sociaux », etc. pour un montant de 9,4 milliards de F CFA. M. Togola avait été écroué avec d’autres collaborateurs que sont : Solobamady, Drissa Traoré et Bourama Coulibaly. Par ailleurs Ampha Coulibaly, M’Piè Doumbia, Alou Dembélé et Raymond Dembélé non pas connu la prison. Ils avaient été inculpés et placés sous contrôle judiciaire. A ce jour, l’action publique est éteinte contre Raymond Dembélé décédé.

C’est en juin dernier que Bakary Togola a bénéficié d’une liberté après paiement d’une caution de 5 milliards de F CFA. Solobamady, Drissa Traoré et Bourama Coulibaly avaient été libérés plus tôt.

Malgré ses démêlés judiciaires, Bakary Togola s’agrippe à son poste de président de la C-SCPC. Il avait réussi à se faire élire à la base à la faveur du renouvellement du bureau de la Fédération des producteurs de coton de Sikasso en mai 2021, avant d’être battu le 10 juillet dernier à l’élection au poste de président de la C-SCPC, à 7 voix contre 13 pour son homonyme Bakary Koné.

Abdrahamane Dicko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît