Les syndicats de l’Energie du Mali envisagent de faire pression sur l’Etat pour la modernisation des équipements de production mais aussi un renfort conséquent en ressources humaines.

Chaque année, en période de canicule, la population malienne fait face à des délestages ce qui suscite de la colère vis-à-vis de l’Energie du Mali. « Les agissements et les mécontentements de nos clients sont légitimes et bien fondés. Car la société leur doit une continuité de service d’électricité. Nous regrettons de ne pas pouvoir les servir à hauteur de souhait. Raison pour laquelle nous avons tenu à organiser cette conférence afin de les informer sur nos différents problèmes », affirme Baba N’Daw, Syndicat national des Constructions civiles des Mines et de l’Energie (Synacome).

Le Syndicat libre du Secteur d’Energie au Mali (Sylsem) et Suteelect ont également abordé les insuffisances et les défis. « L’EDM n’est pas en mesure de satisfaire tous ses clients et cela est dû aux nombreuses insuffisances dont nous faisons face tel que l’insuffisance de la production, de la ligne de transport, du réseau de distribution et des pièces de rechanges. Sans oublier l’insuffisance de cadre adéquat de travail et aussi le plus grand défi est l’insuffisance du personnel. Nous ne sommes pas nombreux à l’EDM. Nous n’avons même pas de vie de famille. On travaille de 6h à 00h pour satisfaire nos clients. Malgré ce sacrifice, nous sommes agressés par la population et nos familles sont harcelées», déclarent les syndicats. 

L’EDM a à sa disposition des centrales thermiques, hydrauliques et même solaires. A entendre les syndicats, ces centrales sont insuffisantes pour satisfaire la demande énergétique au Mali. 

« Une étude est faite chaque année pour connaître nos besoins, mais hélas aucun résultat. L’énergie n’a que deux barrages : Manantali et Sélingué. Nous avons besoin d’autres barrages pour sortir de cette crise énergétique. EDM traîne 300 milliards F CFA de dette. Nous prévoyons d’aller en grève pour que nous soyons entendus et nos problèmes résolus pour le bonheur de tous», a affirmé Abdoulaye Cissé, secrétaire général des Syndicats de l’énergie du Mali.

Oumou Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît