La troisième session ordinaire du conseil supérieur de la fondation du Roi Mohamed VI s’est ouverte, mardi 17 décembre , à Fès, ville située à 180 km à l’est de Rabat. Douze leaders religieux maliens dont trois femmes participent à cette session.

L’hôtel Marriott de Fès a achevé sa toilette des grands jours. C’est dans l’une des grandes salles de conférence que vont se dérouler les travaux d’ouverture de la troisième session ordinaire du conseil supérieur de la fondation Mohamed VI du Maroc.

Plus de trois cent élites religieux africains  dont 12 maliens participent à ses travaux dont l’objectif est de présenter les résultats des actions de la Fondation menées en 2019 ;  de planifier les actions pour les années à venir.

Durant ses deux jours de session, les ulémas issus de 32 pays africains se pencheront aussi sur les stratégies communes pour lutter contre l’extrémisme violent.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le Docteur Ahmed Taoufid, délégué de la fondation et ministre des habous et des affaire islamiques du royaume du Maroc.

Créer en 2015, la fondation Mohammed VI des Oulémas africains a pour objectif d’unir et coordonner les efforts des oulémas au Maroc et dans les autres pays africains, pour faire connaître, diffuser et consacrer les valeurs de paix et de tolérance.

Arouna Sissoko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît