Le vendredi dernier, le CNT a adopté la nouvelle loi électorale sur fond de divergences avec le gouvernement.

Déposée sur la table du CNT depuis décembre dernier par le gouvernement Choguel K. Maïga, c’est finalement le vendredi dernier que le CNT a adopté la loi, après l’avoir complètement remanié. En effet, la version CNT a connu 92 amendements portant entre autres sur la composition de l’Autorité indépendante de gestion des élections, la prise en compte des partis politiques et la société civile dans la nomination des membres de l’AIGE.

Souleymane Dé, le président de la Commission des lois dira : « le CNT veut une loi consensuelle, une loi électorale des Maliens et non d’un clan ». A cela, Jeamille Bittar, le porte-parole du M5 réplique : « On est dans un système où on a créé une assemblée fantoche, une assemblée qui ne vient de nulle part ».

Les yeux sont maintenant tournés vers le Président de la Transition pour voir quelle version sera promulguée.

Ousmane Mahamane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît