Depuis le 2 novembre 2019, des membres de l’Union nationale des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) bénéficient d’une formation accélérée en français. La formation, qui s’étend sur deux mois, est initiée par l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et l’Institut  français du Mali (IFM).

C’est à la demande de l’Ujmma que l’ANPE a conclu avec l’Institut français du Mali des accords pour la formation en français pour 25 de ses membres. La formation a donc débuté le 2 novembre 2019, au Centre de perfectionnement et reconversion (CPR) de l’ANPE.  Elle vise à perfectionner la langue française des arabophones. Le but de la formation est de permettre aux bénéficiaires, de mieux s’exprimer en français pour faciliter leur accès aux marchés de l’emploi. « Je peux témoigner du déroulement normal des cours. Pour ce qui concerne l’ANPE, elle mettra toute la rigueur requise pour assurer le suivi« , précise le directeur général de l’ANPE.

Le président de l’Ujmma, Macky Bah, a rappelé les difficultés auxquelles les arabophones sont confrontés dans les concours d’entrée à la Fonction publique. « Ils voient le plus souvent leurs dossiers rejetés« , regrette-t-il. Le faible niveau en français est un handicap pour les étudiants ayant fait les 80% de leur formation en arabe. Selon lui, cette formation arrive au moment opportun et permettra aux auditeurs d’élever leur niveau de compréhension en français.

La cérémonie de lancement a été marquée par une remise symbolique de bourse de formation au président de l’Ujmma par le représentant du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Oumou Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît