En effet, il est dangereux de se dire journaliste quand on est spécialiste de la délation et du colportage. 

Tout ce qui est écrit dans l’article insipide publié dans  » de Notre Voix » n’est ni plus ni moins que du charabia pour exister dans un débat qui n’a plus de sens.

En s’engageant dans des affirmations hasardeuses jusqu’à citer des noms qu’aucun juge n’a osé faire, l’auteur de ce torchon sur franchit le rubicon de la bêtise. S’il est vrai comme il est écrit que Birama Touré a été tué de balles à la Sécurité d’Etat, on n’en serait pas à chercher encore les coupables.

Comme quoi même quand on est méchant il faut être intelligent. Le Général Moussa Diawara est certes dérangeant et représente le visage du régime IBK mais ce qu’on ne dit pas c’est que son action a empêché au pays de sombrer, de se disloquer en mille morceaux. C’est justement ceux-là même qu’il empêche de prendre le pays en otage qui aujourd’hui se réjouissent de son arrestation.

Ils oublient que la justice, la vraie n’est la compagne de personne. Elle a beau été instrumentalisée et mise sous tutelle, elle ne manquera pas de dire la vérité dans cette affaire de Birama Touré et de disculper complètement le Général Diawara.

La bêtise se conjugue avec l’ineptie dans ledit article en voulant relier cette affaire avec les tueries de juillet 2020. Quel pouvoir le Général Diawara avait de mobiliser la FORSAT qui relève institutionnellement d’un autre niveau ? Quand on ne connaît pas le fonctionnement de l’appareil militaire on tombe facilement dans l’approximation voire dans le mensonge et le ridicule.

Le Général Diawara n’a jamais été cité dans ce dossier et cela reste encore vrai aussi si l’on exclue toute la cabale qui inexorablement fera un piscth.

Même si le gouvernement est absent, un chef des services de renseignement fût-il Général ne peut pas donner un ordre aux Forsat.

Là encore on sent que les ennemis du Général Diawara reprennent service en faisant comme toujours une fuite en avant après avoir échoué à faire avaler à l’opinion nationale et internationale leur cabale dans l’affaire dite Birama Touré.

C’est vraiment regrettable !

Babacar Niakaté

L’Express du Mali.Com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît