La plupart des Maliens se questionnent aujourd’hui si les élections législatives auront lieu ou pas. Le délai semble trop coincé pour d’autres. A s’en tenir au chronogramme qui jusque là n’a laissé aucune faille, les législatives auront belle et bien lieu.

A savoir que toute convocation du collège est faite à base de loi. Un chronogramme est élaboré suivant strictement des textes légiférés en la matière. Tout le mois de janvier a été consacré à la mise à jour du fichier électorale, le formulaire de déclaration de candidature et la réunion du cadre de concertation pour la fixation des modalités et les dates butoirs.

Ce lundi 10 février, place est donnée à la décision de création des bureaux de vote par les préfets et le gouverneur du district de Bamako. Et le jeudi 13 février est fixé date limite de dépôt de candidature au niveau des préfets ou du gouverneur. Ensuite selon la loi portant élection au Mali, après la clôture des dépôts de candidature le 13 février, entre les 18 et 19 février, les dossiers sont transmis au ministère de l’Administration territoriales et de là-bas à la Cour constitutionnelle.

Du 2 mars au 27 mars, les travaux se dérouleront entre l’impression, la validation et la mise en place des spécimens des bulletins de vote. A noter que conformément à la loi, les campagnes pour le 1er tour, seront ouvertes le 8 mars et prendront fin le 27 mars. Sur le plan administratif entre ces deux dates plusieurs actions sont envisagées, la création des commissions de centralisation, des bureaux des accesseurs, la mise en place des bulletins de vote, l’affichage des listes électorales entre autres.

Le 1er se déroulera le dimanche 29 mars. Entre le 29 mars et le 2 avril les résultats provisoires seront centralisés. Ils seront proclamés le 3 avril 2020 et transmis à la Cour constitutionnel le même jour. Et tout candidat non satisfait pourra saisir la Cour des élections conforment à l’article 32 de la loi électorale. Après les résultats définitifs, le 2ème tour s’il ya lieu sera ouvert le mardi 7 avril et prendra fin le vendredi 17 avril 2020. Comme au premier tour, après le déroulement du scrutin le dimanche 19 avril, les résultats provisoires seront centralisés avant le 24 avril pour être proclamés le même 24 par l’Administration territoriale. La Cour constitutionnelle pourrait être saisie pour tout candidat ou parti politique estimant être lésé avant les résultats finals par la même Cour. Pour le moment tout tient à l’ordre aussi bien de la loi portant élection au Mali et le chronogramme tracé par le ministère de l’Administration territoriale.

Koureichy Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît