A l’occasion de la célébration du 8-Mars, Journée internationale de la femme, les journalistes maliennes ont fait œuvre utile en organisant, le 5 mars 2019 à Bamako, une conférence débat sur le thème : « Femmes, acteur de développement » couplé avec le lancement des activités d’une nouvelle association dédiée à la promotion du genre dans le monde des médias.

Avec comme slogan : « Femme de la presse malienne : prenons la Une », l’Association des femmes de la presse du Mali (AFPM) se fixe comme objectif de développer le métier et de promouvoir l’autonomisation de la femme. La nouvelle association ambitionne de faire des plaidoyers auprès des décideurs en faveur des médias dirigés par des femmes en termes de soutien à la formation pour une plus grande professionnalisation.

« Le début dans ce métier n’est pas facile au Mali, singulièrement pour nous les femmes. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place cette association afin de pouvoir aider aussi nos petites sœurs et d’attirer d’autres femmes qui ont du talent et l’amour du métier, mais qui hésitent encore à faire le premier pas », a déclaré la présidente de l’AFPM, Nianian Aliou Traoré, avant de rappeler le contexte difficile dans lequel travail les femmes journalistes au Mali. Elle dirige un bureau exécutif composé de 11 journalistes engagées du Mali.

La conférence débat a été co-animée par Assitan Sangaré, présidente du PRD, Dr. Mama Sangaré, enseignante et chercheure, Mme Maïga Bintou Néné Traoré du Groupe Bara Musso et Mme Diallo Aminata Diallo de la Ferme piscicole Diallo.

La cérémonie de lancement a été parrainée par l’honorable Abidine Koumaré et le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré.

Sory I. Konaté

30minutes.net

5 mars 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît