Le CICB a servi de cadre le 13 mai dernier à  la première édition la nuit de Mandiakuy dont le thème était « culture, facteur de paix et de réconciliation ». 

Parrainée par Me Hyacinthe Koné et Mme Touré Zoé Dembelé, l’objectif de cette soirée était de  rassembler tous les ressortissants et sympathisants de la Commune de Mandiakuy. Riche en couleur, la cérémonie a commencé par des hommages aux ancêtres,  l’hymne national en bomu, s’en est suivi en plus de la prestation de la star Delphine Mounkoro et le défilé en tenue traditionnelle Bô.

Selon Kouakoua Jacques Dakouo président de l’AJDM, cette association est née le 25 septembre 2021 grâce la volonté des jeunes de Mandiakuy afin de promouvoir le changement et le développement du village de Mandiakuy. L’AJDM a pour mission principale de contribuer au développement social, économique et culturel du village de Dori Mandiakuy. 

pub

 « Les mesures prises, tant à l’intérieur de l’AJDM qu’à l’extérieur, nous imposent pour une certaine période des sacrifices pour la réussite de notre cause commune. Il faut prévoir un développement harmonieux et une autonomie financière, par la force des choses et par l’évolution des événements » a dit M. Dakou.  

Le président de l’AJDM s’est dit fidèle à leur idéal d’union  et de développement. Décidés à établir des relations amicales avec tous les villages du buwatun, sans aucun exclusif qui seront désireux de promouvoir une politique d’union et de progrès, de s’engager résolument dans la lutte pour le développement total du Buwatun et l’établissement d’une paix durable entre tous les Buwa.

Pour finir,  M. Dakouo a rappelé  que l’AJDM a réalisé 75 % de ses activités programmées en 2022, et il a également signalé que la non réalisation de certaines activités est aussi liée au manque de ressources financières et humaines. 

Bintou Diawara 

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît