Au cours d’une conférence de presse tenue à Bamako, le président du Pôle politique Action républicaine pour le progrès (ARP), Tiéman Hubert Coulibaly, a proposé un après-dialogue inclusif pour impliquer l’opposition dans la mise en œuvre des résolutions du DNI.

Pour le président de l’ARP et l’UDD, ancien ministre des Affaires étrangères, Tiéman H. Coulibaly, l’après-DNI doit être une période d’effort pour tous les partis politiques. « La mise en œuvre des résolutions du DNI requiert la participation de tous les partis y compris l’opposition », a-t-il indiqué. Il a d’ailleurs souhaité l’implication de celle-ci dans la mise en œuvre des résolutions. Pour ce faire, le président de l’ARP invite le président de la République, IBK, à maintenir sa main tendue et l’opposition de saisir cette main pour une sortie de crise via le DNI

Après avoir salué la tenue du DNI, la réussite de l’organisation, les résolutions issues des concertations et surtout la promesse du président IBK de mettre en œuvre toutes les recommandations, M. Coulibaly a brossé le climat politico-social du Mali courant l’année 2019.  Pour lui, l’année 2019 a été difficile, complexe et les objectifs souhaités n’ont pas été totalement atteints. Il a soulevé plusieurs problématiques dont : la santé, la sécurité, l’école, etc.

Avant de souhaiter une bonne et heureuse année 2020 au peuple malien, le président de l’UDD a invité les Maliens à œuvrer pour la libération économique à travers la promotion du secteur privé et la création des richesses.

Koureichy Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît