Le samedi 10 juillet 2021, la rencontre annuelle du grand grin du Mali s’est tenue au palais de la culture de Bamako. Lors de la cérémonie, Mohamed Salia Touré, initiateur de cet espace d’échange citoyen, invite les jeunes à promouvoir la citoyenneté et soutenir la transition pour un Mali nouveau.

Créé depuis le 12 janvier 2019, le Grand grin est un espace d’échange citoyen qui a été initié par l’ex-ministre Mohamed Salia Touré. « L’objectif de ce rassemblement est de promouvoir la citoyenneté en milieu jeune. Parce que pour nous, c’est le seul levier par lequel nous pouvons arriver à mettre tout le monde dans un esprit de rassemblement. Aussi accompagner le Mali qui traverse des difficultés actuellement », nous explique Mohamed Salia Touré, président du grand grin du Mali.

En 2 ans d’existence, le grand grin a entrepris plusieurs actions qui ont contribué au développement social. Présent dans toutes les régions du Mali et dans les 6 communes de Bamako, ce mouvement de jeune compte aujourd’hui plus de 200 grands grins.

Le président a également profité de l’opportunité de cette rencontre pour lancer un message. Celui de dire que le grand grin et l’ensemble des organisations qui s’y retrouvent sont plus que jamais déterminées à accompagner la réussite de la transition sous le leadership du colonel Assimi Goïta. « La révolution citoyenne que nous prônons se résume en quatre mots : s’informer, se former, s’impliquer et accompagner », nous témoigne le président du grand grin.

Pour finir, l’ex-ministre a signalé que les jeunes doivent se donner la main pour que le Mali soit construit de nos efforts.

Zeïnabou Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît