Pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans les communes de Mopti, de Socoura, de Fatoma et de Sio, l’ONG Secours islamique France (Sif) opte pour la redynamisation des banques de céréales afin de renforcer la résilience des populations vulnérables durant les périodes de soudure. Le projet, soutenu par le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA), a été lancé mardi 22 octobre 2019 à Bamako.

Des banques de céréales pour contrer la faim et promouvoir le développement. C’est la stratégie adoptée par l’ONG Secours islamique France (Sif) qui, depuis des années, assiste et aide le Mali dans son processus de développement. Suite à une alerte lancée par ses partenaires à Mopti, l’équipe nationale de Sif a initié ce projet de redynamisation des banques de céréales (PREBC).

Le projet s’étalera sur une période de trois ans. Il s’élève à un montant global de plus de 1,400 milliard de F CFA. Pour la première année, prévue dès l’année prochaine, l’ONG et ses partenaires (AFD et CSA) prévoient d’approvisionner les banques de 379 tonnes de riz et 769 tonnes de mil. La deuxième année, Sif ajoutera 15% de l’investissement initial et 10% pour la troisième année. Le projet touchera 5 692 ménages, soit 45 530 personnes vulnérables. L’Agence française pour le développement (AFD) a contribué pour 70% dans sa réalisation.

“Avec les banques de céréales, nous allons acheter sur les marchés locaux des céréales à prix bas qui seront revendus durant la période de soudure à un prix social. Nous avons mené des études avec le soutien du CSA et nous avons compris que c’était le système efficace pour assurer la sécurité alimentaire dans le Sahel”, explique le chef de Mission de Sif-Mali, Patrick Sénia. Il précise :“le PREBC met en œuvre un système de gestion innovant, prévoyant des espaces de communication et de négociation entre les comités de gestion, les communautés et les mairies”. L’autre innovation majeure de cette nouvelle stratégie est l’ouverture d’une antenne dans la zone urbaine, notamment à Mopti ville et l’organisation d’un séminaire sous-régional, avec la participation du Niger et du Burkina Faso, pour capitaliser et valoriser le PREBC.

Heureux, le maire de Mopti, Issa Kanssaye, a salué l’initiative de Sif. Il s‘est réjoui du lancement du projet qui permettra d’apporter une solution durale et efficace à l’insécurité alimentaire dans la région. “Ce problème est une priorité pour l’ensemble des communes de Mopti. Il vient au moment opportun car il permettra à nos populations d’accéder à tous moment à des vivres de qualité et en quantité à un prix abordable”, a indiqué M. Kanssaye.

Pour sa part, le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Denon, a appelé les gestionnaires à plus de transparence et une gestion cohérente pour pérenniser le projet. Il a promis le soutien et l’accompagnement du CSA à l’ONG Sif-Mali dans la bonne exécution de ce projet.

Le Sif est une ONG française qui se consacre à atténuer les souffrances des plus démunis en France et dans le monde. Il intervient là où les besoins humanitaires et sociaux l’exigent par la mobilisation de secours d’urgence et la mise en place de programmes de développement. Les champs d’action privilégiés concernent : l’enfance, la lutte contre l’exclusion et la précarité, l’aide à la sécurité alimentaire, l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

Sory I. Konaté

30minutes.net

22 octobre 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît