Il y a désormais quatorze établissements bancaires au Mali. Le dernier né, United Bank for Africa (UBA), vient d’ouvrir officiellement ses portes à l’occasion d‘une cérémonie présidée par le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita.

Contribuer à l’inclusion financière, dynamiser les échanges régionaux et participer au développement économique et social du Mali sont, entre autres, les principaux objectifs visés par le groupe. Lundi matin, devant le président IBK, le Premier ministre, le ministre de l’Economie et des Finances et d’autres acteurs clés de l’économie malienne, les dirigeants de l’institution financière ont expliqué les raisons du choix porté sur le Mali, malgré les difficultés post-crises sécuritaires sans précédent.

« Nous sommes une banque panafricaine et nous avons des expertises pour aider le pays et soutenir l’économie malienne et africaine », a déclaré le directeur-pays, Alhassane Sissoko. Il précise : « Le Mali est le 1er pays producteur de coton en Afrique sud saharienne, la 3e économie de l’Uémoa et le 3e pays producteur d’or dans toute l’Afrique. L’économie malienne garde son fort potentiel de croissance avec un taux moyens de PIB situé entre 5 et 6 % par an et les réformes fiscales engagées sont prometteuses. C’est pourquoi nous sommes aussi là dans le cadre de notre programme d’expansion ».

Les leviers véritables de compétences distinctives de l’UBA, selon les responsables, se reposent sur la culture du service client qui vise à rester tourner vers un idéal de services pour donner au client une expérience des plus agréables dans les agences et sur leurs plateformes. « Et enfin vulgariser, les canaux alternatifs de paiement, en continuant à donner encore plus de profondeur à leur gamme de produis digitaux à travers l’innovation dynamique pour rendre leur offre plus fiable, plus accessible et facile d’utilisation », souligne le directeur-pays.

Plus de 70 emplois crées, rien qu’à l’état embryonnaire

L’intérêt pour le citoyen malien de l’ouverture de l’UBA-Mali est que cette banque est disposée à financer les projets structurants de l’Etat pour un Mali émergent. Selon le PCA du groupe au Mali, Idrissa Traoré, partout où est présente UBA, elle a investi plusieurs milliards de F CFA dans des domaines variés comme l’éducation, l’énergie ou encore les infrastructures.

Pour son ouverture à Bamako, elle a déjà créé plus de 70 emplois permanents et une soixantaine d’emplois indirects. Comme perspective, la banque panafricaine prévoit une extension de son réseau d’ici 2020. Pour être proche de ses clients, elle se délocalisera à l‘intérieur du pays avec l’ouverture d’autres agences et en multipliant les agences à Bamako.

Présent dans 20 pays, le groupe bancaire nigérian compte plus de 17 millions de clients et un millier d’agences. Elle relie les personnes et les entreprises à travers l’Afrique avec une présence aux Etats-Unis d’Amérique, au Royaume-Uni et en France.

H. Konaté

30minutes.net

4 janvier 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît