Après un mois de sacrifice lié à la foi dans cadre du quatrième pilier de l’islam, la communauté musulmane du Mali a célébré le dimanche 1er mai, la fête de Korité (Aid El Fitr) et celle du travail. A cette occasion, le personnel de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) a respecté la tradition de présentation de vœux au DG et à son équipe de direction.

Les échanges ont porté sur des mots clés que sont l’union sacrée, la cohésion sociale et l’engagement dans le travail.

Pour le représentant par intérim du personnel, Malick DIALLO, les agents de la CMSS doivent « Se demander mutuellement pardon et partir sur de nouvelles bases et la direction générale doit renforcer l’amélioration des conditions de travail ».

Pour sa part, le Directeur Général, Ichaka KONE, dira que 2022 est une « année de chantiers et de défis » en particulier dans l’amélioration des conditions de travail. Aussi, il en appelé à plus d’assiduité et d’engagement dans le travail. Il a rassuré ses collègues que la direction générale travaille sur le reclassement, l’octroi des primes et d’autres innovations. Dans la mise en application imminente du nouvel organigramme, « les cadres doivent être prêts à la mobilité et à la polyvalence » a t- il indiqué en insistant par le fait que des avantages seront attribués en fonction des mérites des uns et des autres, laçant ainsi un grand défi aux cadres de la CMSS afin de donner le meilleur d’eux même.

Fatoumata Mah Thiam KONE, SCOM/CMSS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît