Dans Manamanako, titre extrait de son troisième album programmé en mai, le rappeur de 31 ans dénonce les tares de la société malienne et de la classe politique avec un style dont lui seul a les secrets. Le nouveau son est disponible sur les plateformes de téléchargement depuis ce mardi.

Décor bleu ciel et noir, une dizaine de trophées sur des étagères, des haut-parleurs bruissent. A Sokorodji, quartier populaire situé au Sud de Bamako, dans un studio, les frères de la rue (FDR), Mylmo, Fouken- J et R-Flay sont en répétition. A l’absence du quatrième élément du groupe de Rap, créé en 2012,  Penzy, en voyage aux USA, les trois artistes et l’ingénieur de son, Bala, préparent leur deuxième compilation.

Lire la suite de l’article en cliquant Ici 👇👇👇
« Mana mana ko, le nouveau message de Mylmo aux Maliens »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît