Pour beaucoup de Maliens, cette année est certainement la bonne si les Aigles parviennent à rester concentrer, motiver et engager.

Dramane Sangaré (étudiant) :

« Le Match entre le Mali et la Côte D’Ivoire est un match vraiment très difficile. Historiquement, il y a une grande rivalité entre ses deux équipes. Ça fait longtemps que le Mali n’a pas battu la Côte d’Ivoire. Je peux dire même dans l’histoire, ils n’ont jamais gagné contre la Côte d’Ivoire, mais cette fois-ci on peut les battre parce que nous avons une bonne équipe. Malgré, le problème de leadership dans notre groupe, c’est bien possible. C’est vrai que les Ivoiriens sont expérimentés, mais l’équipe malienne doit exploiter toutes les occasions en marquant. Inch Allah, le Mali gagnera ».

Sidy Traoré (enseignant à Niamakoro koko) :

« Le match d’aujourd’hui entre le Mali et la Côte d’Ivoire n’est pas un match facile. Les deux équipes se connaissent très bien.  C’est un match qui sera très-très serré. Certes, nous avons une équipe avec un effectif plutôt jeune, mais la seule solution c’est l’engagement et l’encouragement. Ils sont des professionnels et engagés avec la volonté d’entrer dans l’histoire, comme a annoncé l’entraineur ».   

Abdoul Nour Keita (directeur de l’école Privé Yalan Sidibé) :    

« Nous avons une grande histoire entre nos deux équipes. Chaque fois, ce sont les Ivoiriens qui rempotent, cela généralement due à la préparation physique, morale et beaucoup d’autres facteurs. C’est psychologique aussi. Rien n’est impossible, quand on veut faire quelque chose il faut y croire. Cette fois-ci, le Mali à une bonne équipe et doit profiter de cette occasion pour renverser la tendance. Bonne chance aux Aigles ».

Mme Sidibé Assitan Diarra (vendeuse au marché de Niamakoro) :

« D’habitude, c’est la Côte d’Ivoire qui gagne. Mais cette année, le Mali gagnera, parce que nous avons une bonne équipe. Que Dieu accompagne notre équipe jusqu’au sacre. Nous y croyons et les enfants peuvent réussir le challenge pour soulager la population et contribuer à adoucir les cœurs et les esprits en vue de la promotion du vivre ensemble ».

Propos recueillis par

Yaya Kassoum Sogodogo

30minutes.net

08 Juillet 2019 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît