Les femmes de la Plateforme « Ambè Kounko » ont tenu, samedi 16 mars 2019, un sit-in devant la Bibliothèque nationale du Mali pour interpeller le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, par rapport à la situation de l’école malienne. Elles exigent une reprise des cours dans l’immédiat.

« Stop à la grève ! » « Nos enfants veulent étudier ! » « Trop c’est trop », sont, entre autres, les principaux messages véhiculer par les manifestantes.

Selon la présidente de la Plateforme, Mme Coulibaly Moiné Dicko, la place des enfants n’est pas à la Maison, encore moins dans la rue, mais à l’école. « D’où notre colère », dit-elle, ajoutant : « l’objet du sit-in n’est pas d’accuser les protagonistes, mais d’interpeller le président de la République. Il doit trouver une solution rapide pour sauver et garantir l’un des droits fondamentaux de nos enfants : l’éducation ». « Nous ne baisserons plus nos bras jusqu’à ce que nos enfants retournent à l’école », promet-elle.  

Durant quelques heures, elles ont manifesté leur colère, appelant les passant à rejoindre leur mouvement.  « Les enfants n’ont rien fait pour mériter un tel sort. IBK est notre dernier espoir pour stopper les grèves incessantes ».

Ce sit-in intervient deux jours après celui de la Communauté des blogueurs du Mali (Doniblog). Tous exigent la réouverture des classes dans l’immédiat afin de sauver l’année scolaire. Le meeting a regroupé plus d’une centaine des mères, venues de toutes les Communes de Bamako.

Hamissa Konaté

30minutes.net

17 mars 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît