Le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, a procédé mardi dernier, sur le site de la nouvelle zone industrielle de Dialakorobougou, à la pose de la première pierre de l’usine de transformation du lait local. L’évènement a mobilisé l’ensemble des producteurs de lait, les agriculteurs ainsi que plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr. Kané Rokia Maguiraga.

C’est un vœu de plusieurs années des éleveurs laitiers du Mali qui vient de se réaliser par ce geste du gouvernement du Mali. Pays d’élevage par excellence, le Mali dispose environ 1,88 millions de têtes de vaches, plus de 13 millions de brebis, 18,9 millions de chèvres et 401 530 chamelles.

Toutefois, le pays dépense chaque année, plus de 18 milliards de F CFA dans l’importation du lait en poudre et autres produits laitiers. A titre indicatif, la collecte contrôlée de lait en 2018 a été de 7 430 tonnes sur lesquels 3 010 tonnes seulement ont été transformées.

L’usine, qui sera bâtie sur une superficie de 2 500 m2, permettra ainsi de collecter par jour environ 10 000 litres de lait pour augmenter du coup la consommation des produits laitiers, diminuer les importations de lait et des produits laitiers et améliorer les conditions nutritionnelles de la population.

L’initiative s’inscrit dans le programme présidentiel d’urgence de doter les éleveurs de la filière lait du district de Bamako et de sa zone périurbaine d’une usine de transformation du lait local.

« L’élevage est un secteur important dans l’économie malienne. Il contribue déjà à notre croissance et à la richesse nationale mais nous pouvons faire beaucoup plus que ce que nous faisons actuellement en développant des filières et en transformant localement ces produits. Cela a toujours été le vœu du président de la République et il nous avait demandé de réfléchir à un certain nombre de filière sur lesquels nous pourrions nous pencher dont la filière lait », a exprimé Dr. Boubou Cissé, Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances. 

Cette réalisation, d’un montant de plus de 661 millions de F CFA, a été fortement appréciée par les producteurs du lait venus nombreux pour l’occasion. A cet effet, Sanoussi Bouya Sylla a, au nom des producteurs du lait local, salué cette initiative du gouvernement du Mali, qui selon lui, permettra de créer des emplois dans les zones de collecte et de contribuer à l’autosuffisance alimentaire.

Il a rappelé que le ministère de l’Elevage et de la Pêche a fourni beaucoup d’efforts ces dernières années pour accompagner les acteurs de la filière lait notamment dans le domaine de l’insémination artificielle, le suivi sanitaire, la subvention des intrants d’élevage, etc.

Pour sa part, le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr. Kané Rokia Maguiraga, a rappelé que la transformation du lait cru local est un défi pour la promotion de la chaîne de valeur lait.

Elle précise : « le lait étant un produit hautement périssable, sa transformation permet d’avoir des produits laitiers de forte valeur économique comme le ghee, le beurre, le fromage et le yaourt qui peuvent être mis sur le marché toute l’année et générer de ressources importantes pour les éleveurs ».

Le ministre Maguiraga a témoigné toute sa détermination de veiller au respect des normes sanitaires et hygiéniques requises de l’usine ainsi qu’à la qualité des produits qui, selon elle, devra être irréprochable sur le plan sécurité sanitaire.

M. Coul

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît