Bien que ses superficies brûlées aient baissé de 41 % en 2020, la première région administrative du Mali reste la plus touchée par les feux de brousse en 2020, relèvent les données du Système d’Information forestier (Sifor). Avec 3 059 526 hectares ravagés contre 5, 2 millions hectares en 2019.  

Dans la région, ces feux de brousse ont été plus délectés dans les cercles de Kita, Bafoulabé et Keniéba, précise le rapport. 

Les régions de Koulikoro et Sikasso viennent après Kayes avec respectivement 1 777 353 et 1 238 808 d’hectares brûlés par des feux incontrôlés.

pub

K. M. D.

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît