Hier jeudi 20 juin, à la Maison de la presse de Bamako, le Ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Population a organisé une conférence avec l’Institut national de la statistique (Instat) et le Bureau central de recensement (BRC) afin de présenter les objectifs et la méthodologie du prochain recensement (RGPH5). C’est la première fois que le Mali organise un recensement numérique.

Pour ce nouveau recensement, les agents sur le terrain utilisent des tablettes comme outil de travail. Une nouveauté pour ce genre d’événements. Cependant, des notes sur papier sont tout de même prises par mesure de prudence surtout dans les zones dangereuses.

Une zone peut être grande pour une équipe. Pour faciliter l’opération, le RGPH5 a adopté une nouvelle phase : la cartographie, une opération de développement qui dure 10 à 12 mois consistant à répartir une zone entre différentes équipes d’agents.

Chaque équipe, dirigée par un chef, dispose d’une voiture. En plus des agents sur le terrain, d’autres travailleront dans des bureaux pour collecter les différentes informations.

Afin de gagner l’adhésion de la population à ce recensement, le RGPH5 dispose de comptes Facebook, Twitter et YouTube. Le chef de communication, Harouna Fomba, compte également sur les médias pour la réussite de ce projet.

*Sokona Varma

30minutes.net

21 juin 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît