Pour s’assurer du démarrage effectif des travaux de rénovation de la route Kayes-Bamako, le bureau exécutif du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a organisé, dimanche 10 novembre 2019, une excursion sur la RN1, entre Kati et Didiéni. Reconnaissant, le président du CSDM, Mohamed Cherif Haïdara, a salué le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, pour le début des travaux de réhabilitation.  

Les travaux sur la RN 1 avance bien. C’est le constat fait par le Comité exécutif du CSDM qui, engagé pour la défense des Maliens de l’extérieur, a visité les chantiers. La délégation conduite par le président du CSDM, Mohamed Cherif Haïdara, a parcouru la RN1 de Kati à Diékouma, à environs 80 km. Les visiteurs ont pu constater l’état d’avancement des travaux, mais aussi de la qualité du travail abattu.

Heureux, le président Mohamed Cherif Haïdara a salué la célérité du Premier ministre, Dr Boubou Cissé, pour soulager les populations de cette région. “Il a respecté son engagement. Et nous saluons cela. C’est la première fois au Mali que les autorités réagissent aussi rapidement pour régler les doléances d’une région. Dès le début du blocage, il s’est rendu à Kayes et a tenu des promesses au nom du président IBK. Il a honoré cette promesse, car une semaine après, les travaux ont bien démarré”, a expliqué M. Haïdara, rappelant que son organisation veillera sur le bon déroulement des travaux. “Nous savons que c’est difficile pour le pays de débourser des milliards de F CFA pour refaire une route, surtout pour un pays en crise. Mais, Kayes est un maillon important dans la chaine du développement du Mali”, a-t-il ajouté.

En direct de Niossombougou sur le tronçon Bamako-Diédeni: le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne ( CSDM), venu constater l'avancement des travaux du tronçon promis par le gouvernement malien.

Publiée par Abdoulaye Kone sur Dimanche 10 novembre 2019

Même constat et sentiment manifesté par Mamedy Dioula Dramé, président du Fark, le mouvement à la base du blocage des routes. Invité par le CSDM pour la visite de terrain, M. Dramé a aussi salué le démarrage des travaux qui, dit-il, constitue la première phase du projet de renouvellement de la voie.

“C’est un revêtement, dit-il, qui se poursuivra jusqu’à six mois. C’’est après cela que l’autre phase débutera, celle de la réfection totale. Le tronçon étant important pour l’économie du pays, il ne peut y avoir de déviation majeure. Donc, la stratégie adoptée est de faire ce revêtement avant d’ouvrir le chantier de l’autre voie pour permettre aux usagers de circuler normalement pendant les 30 mois que vont durer le travaux”, précise M. Dramé. Il a également salué le courage et l’engagement du Premier ministre et du président IBK.

En août dernier, les jeunes de la région de Kayes, motivé par la Fédération des Associations des ressortissants de Kayes (Fark), avaient bloqué toutes les routes de la région. Face à l’ampleur de la situation, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a effectué une visite de terrain pour soulager les populations et tenir des promesse. Une semaine plus tard,  les travaux de réhabilitation de 163 km, soit Kati-Didiéni, ont démarré.

[A lire] BLOCAGE DE LA ROUTE BAMAKO-KAYES: Le CSDM répond favorablement à l’appel de la population

Ces travaux sont importants pour le CSDM car, selon son président, cette route est celle de l’espoir pour tous les ressortissants de Kayes, surtout ceux de la diaspora. Selon lui, ces expatriés désirent souvent visiter le pays, mais sont découragés à cause de l’état de la route. Il estime qu’une fois rénovée, la RN 1 boostera l’économie de la région et contribuera à la lutte contre le chômage et la migration clandestine.

Sory I. Konaté

30minutes.net

10 novembre 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît