Les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police du 3ème  arrondissement ont déniché une arme de pointe de fabrication russe au cours d’une opération à Kalabambougou à moins de 500 mètres de la résidence du président de la République Ibrahim Boubacar Keita. L’arme était soigneusement cachée dans les buissons sur les berges du fleuve Niger. C’était le vendredi 27 juillet dernier.

 

En effet, dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 juillet, une mission d’opération du commissariat de police du 3ème  arrondissement, s’est rendue à Kalabambougou (Sébénicoro) après avoir reçu l’information auprès d’un indicateur, de la présence d’un matériel de guerre caché dans les buissons, au bord du fleuve Niger, non loin de la résidence du chef de l’Etat. Compte tenu de l’enjeu de cette information, c’est Ibrahima Soma Keïta, commissaire principal dudit commissariat, avisé par son chef  de BR, qui a conduit cette opération de grande envergure. Il était assisté par le Capitaine de police, Youssouf Coulibaly, chef de la brigade de recherches dudit commissariat et ses valeureux hommes. Arrivés sur les lieux, après des recherches minutieuses, Ibrahima Soma Keïta et ses hommes ont pu dénicher un outil de guerre de marque russe comparable au type KPV Bitube, mitrailleuse lourde, calibre 14,5 mm plus puissant que le 12,7 de type Browning M2 connu sous le nom de 50 BMG qui est le standard de l’OTAN.

Selon une source sécuritaire, ce type de mitrailleuse lourde a une portée entre 1200 m et   3000 m avec une cadence de tirs estimée entre 500 et 600 coups par minute soit une vitesse initiale de 930 mètres par seconde avec une capacité bande de 105 coups. Cela pour dire à quel point, cet outil peut-être dangereux surtout dans un pays qui fait face aux menaces terroristes.

pub

D’après nos sources, cette arme redoutable proviendrait de la Guinée voisine. Mais des enquêtes sont en cours pour retrouver non seulement les autres équipements mais aussi appréhender les personnes impliquées dans cette affaire.

Moussa Sékou Diaby   

Le Tjikan du 31 juillet 2018 

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît