A travers une campagne de distribution d’affiche sur les bonnes pratiques en matière d’économie de l’énergie, l’association « Les Amis du sport de Ségou » veut rationaliser la consommation énergétique dans les services publics et les unités industrielles de la région de Ségou.

La gestion énergétique n’est pas seulement une question de technique. L’utilisation qui est faite chez les gros consommateurs, comme dans les services publics et les unités industrielles, sont tout aussi importants.

La mauvaise utilisation de l’électricité dans les bureaux, le maintien des climatiseurs allumés en dehors des heures de services ainsi que des réfrigérateurs et plus généralement l’organisation fonctionnelle dans les services ont une influence non négligeable sur ses consommations énergétiques.

Pour diminuer ses consommations, l’association Les As de Ségou a lancé lundi une campagne d’information dans les services publics et autres unités industrielles de la région en vue d’impliquer les fonctionnaires et l’ensemble des personnels dans la rationalisation de l’électricité. Ainsi, le message : « Vous sortez, éteignez ordinateur, imprimante, climatisation, éclairage…Un geste citoyen pour notre cité », sera affiché dans tous les services publics et dans les unités industrielles de la Commune urbaine de Ségou.

Le lancement de la campagne, présidé par le directeur de cabinet du gouverneur de la région, Siné Dembélé, a été l’occasion pour le directeur régional de l’Energie du Mali (EDM-SA), Mohamed Tony, de rappeler la « forte » consommation d’énergie dans les services publics de la région. Selon lui, en moyenne, ces services consomment environs 75 millions de F CFA par mois. Mais, s’inquiète-t-il, pendant le mois de mai 2019, cette consommation a grimpé atteignant 84 millions de F CFA, soit une augmentation de 10%.

« Nous sommes satisfait du lancement de cette campagne qui, nous l’espérons, permettra de réduire considérablement les dépenses et de mieux garantir la solidarité énergétique », a lancé M. Tony, rappelant que l’économie de l’énergie au Mali devra être une exigence car, dit-il, « l’EDM produit de l’électricité à 130 F CFA le kilowattheure pour le vendre à 98 F CFA. LA société est solidaire, donc cette solidarité doit se sentir dans la consommation ».  

Photo de famille avec le chef de cabinet du gouverneur de Ségou.

Le maire de la Commune urbaine de Ségou, Nouhoun Diarra, a rappelé la mesure adoptée par son équipe dans la gestion de l’électricité dans les écoles publiques de Ségou. « Nos mesures sont purement organisationnelles. Nous avons remplacé les compteurs conventionnels par des prépayés. Cela a réduit le taux de consommation qui a chuté de 100 000 F CFA par mois à 10 000 F CFA par mois et par école », révèle le maire Diarra.  Les retombées positives de cette action sont multiples et dépassent le strict cadre des économies d’énergie réalisées dans les écoles pour toucher également le développement de toute la Commune.

Créée en décembre 2018, l’association « Les AS de Ségou » compte aujourd’hui plusieurs membres et est ouvert à tous. Son siège social est au Complexe commercial Salia Daou de Ségou. Loin de se substituer aux instances des sports, les As du sport de Ségou veulent accompagner celles-ci avec un seul intérêt : promouvoir la pratique des sports, l’environnement et contribuer à la formation des enfants afin que Ségou retrouve sa place d’antan dans le concert des grandes villes sportives du Mali.

Sory I. Konaté

11 juin 2019

(Envoyé spécial à Ségou)

« En marge de la cérémonie de lancement de la campagne, les As de Ségou ont remis des équipements sportifs à la ligue régionale de Volleyball de Ségou. Le lot est composé de huit ballons, deux jeux de maillot et deux filets. « 

Remise d’équipements à la ligue régionale de handball.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît