Les syndicats des pharmaciens (Synapharm) et d’officines privées (Synappo) ont présenté leurs doléances aux médias, samedi 30 novembre 2019 à la Maison de la presse.

La semaine dernière, les pharmaciens ont décidé de suspendre les livraisons de médicaments sous l’assurance maladie obligatoire (Amo). Suites à des négociations, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel H. Sidibé, s’est engagé à payer toutes les factures échues s’élevant à plusieurs milliards de F CFA avant ce mardi 3 avril 2019.

A leur tour, les pharmaciens ont promis de lever leur mot d’ordre de suspension si les payements sont effectués comme promis par le ministre.

Malgré cette acceptation, les pharmaciens ont décidé pour plus de facilité dans leur travail à poser quelques conditions. Dans leur cahier de doléances, lu par Dr. Cheick Oumar Dia, secrétaire général du Synappo, les grévistes demandent le règlement de toutes les factures échues, déjà validées par le ministre de la Santé, la dématérialisation des feuilles de soin, leur traitement correct avec un paiement de forfait, l’arrêt du préfinancement de l’Amo, la pénalisation du retard de paiement et le respect stricte de l’article 40 de la convention.

Selon les secrétaires généraux des deux syndicats, Dr. Bréhima Diarra et Dr. Cheick Oumar Dia, les pharmacies sont, entre 2 et 3 mois d’arriérés impayés, s’élevant à la somme de 1 milliard 500 avec l’INPS et 2 milliards pour la Caisse malienne de la Sécurité sociale. Ces sommes atteindront 6 milliards de F CFA si elles restent impayées d’ici décembre. A les en croire, les pharmacies privées n’arrivaient plus à tenir les dépenses et qu’il fallait obligatoirement suspendre.

« Nous faisons confiance au ministre de la Santé et nous estimerons très sincèrement qu’il honorera son engagement. Nous serons là à observer nos comptes bancaires. Si les virements s’effectuent comme prévus, nous lèverons le mot d’ordre. Dans le cas échéant, nous reviendrons ici face à la presse, pour divulguer les prochaines étapes de notre lutte », a expliqué Dr Dia du Synappo.

Koureichy Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît