En coalition avec Iyad Ag Ghaly, le terroriste Hamadoun Kouffa affiche à nouveau son ambition démesurée de créer un Empire théocratique basé sur la charia. Même retranché, Kouffa se lance dans une campagne visant à drainer à sa cause la communauté peule.

Si les images de propagande diffusées sur Internet mardi dernier se confirment, le leader du Front de libération du Macina, Hamadoun Kouffa est toujours animé par son projet de califat. Cette fois-ci, il va loin et tente de donner un contenu ethnique à son entreprise démoniaque et terroriste. Au stade actuel, le moins que l’on puisse dire est que le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dont est issu Kouffa annonce la diffusion d’une vidéo d’une dizaine de minutes.

La vidéo en question apparait comme un appel de l’organisation jihadiste aux communautés peules du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun à rejoindre le jihad prôné par Hamadoun Kouffa. Comme on l’aperçoit sur les images, le chef du Front de libération du Macina est entouré par le Touareg Iyad Ag Ghali et le chef terroriste très recherché, Yahya Abou El Hamam.

A titre de rappel, Iyad Ag Ghali est l’émir du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) tandis que Yahya Abou El Hamam, qui fait figure de second de cette fédération, trône sur l’Emirat du Sahara d’Aqmi.

Le jeudi 2 mars 2017, à travers une premièrevidéo diffusée, les groupes jihadistes ont annoncé avoir scellé une alliancepour coordonner leurs actions. Ce jour-là, la vidéo en question était remise ausite d’informations mauritanien « Alkhbar », les chefs des groupes terroristes : AnçarEddine, Al Mourabitoune et le Front de libération du Macina annoncent la fusionde leur groupe respectif, sous une nouvelle : « Jamaât Nasr Al islam waAl Mouminin » (Groupe pour la victoire de l’islam et des fidèles).

A.M. C.

L’Indicateur du renouveau du 08 Novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît