Le samedi 15 juin 2019 et dimanche suivant, le village de Tiètiguila en Commune rurale du Méguétan, refusa du monde. Au vrai, le titre seul ne suffit pas à rendre compte de l’ampleur de l’évènement  parce qu’en réalité, il s’est agi d’une cérémonie groupée ayant comme toile de fond certes l’investiture du nouveau chef de village Gaoussou Diarra plus connu sous le nom de Baba ou Kankan Baba (il a longtemps vécu dans cette ville à la suite de son oncle paternel feu Konimba Diarra) mais également de l’inauguration des nouvelles réalisations socio-économiques acquises par le village au cours des 10 dernières années .

La cérémonie débuta véritablement le samedi 15 juin 2019 vers 16h par l’arrivée et l’accueil des artistes vedettes à savoir Diènèba Seck et Tèningnini Sissoko.

La famille du nouveau chef et ses nombreuses ramifications à Bamako et à l’étranger avaient mobilisé de gros moyens pour la réussite totale de l’évènement.

pub

Les artistes de Bamako se produisirent pendant une bonne partie de l’après-midi du samedi suivies par la troupe locale de Kotèba et des marionnettes vivement applaudies par la foule.

Le dimanche tôt le matin vers 6h30, eut lieu l’intronisation de Baba à l’âge de Voltaire vieillissant sous la houlette des funè de Koulikoro-Ba et des hommes de caste de la zone.

Au son des clochettes traditionnelles, Baba fut conduit, accompagné par son épouse Binta Diarra, sous le diokon tutélaire, et assis sur la peau fraîche d’un taureau égorgé à cet effet.

Les chefs de village de Kékan et de Kayo intervinrent à tour de rôle pour rappeler à Baba ses droits et devoirs au niveau du terroir.

Les représentants des villages de Shô, de Mafèya, de Doumba, de Fèya et de Tanabougou prirent le relais pour prodiguer des conseils et des recommandations au nouveau chef.

L’inauguration de la nouvelle mosquée, financée par une ONG arabe eut lieu vers 9h30mn, suivie par celle du château d’eau situé juste à côté.

L’école du village, baptisée du nom de Facoh Donki Diarra, intervint peu après, suivie de celle du dispensaire.

La cérémonie de remise des Ciwara, au nombre de 3 se passa entre 11h et 12h.

La fête se termina vers 14h30mn par un repas copieux dont les restes furent jetés aux chiens.

Vers le petit soir, certains villageois attristés par le départ de ces étranges voyageurs, allèrent se mettre sur la route de Koulikoro et les regardèrent s’éloigner sans moyens de les retenir davantage.

Facoh Donki Diarra

(Ecrivain domicilié à Konibabougou, Commune IV)

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît