Les anciens boursiers du Programme du département d’Etat américain, Mandela Washington Fellowship Alumni Association of Mali, ont animé une conférence de presse ce mardi 11 décembre 2018 dans un hôtel de Bamako pour lancer officiellement le projet Timbuktu youth empowerment program.

Janvier 2019 prochain, les anciens boursiers du Programme du département d’Etat américain, Mandela washington fellowship alumni association of Mali, réaliseront un programme de formation et d’accompagnement des jeunes entrepreneurs issus de la région de Tombouctou. Financé à plus de 14 millions de F CFA par le département d’Etat américain, ce projet formera 25 jeunes aux techniques de démarrage et d’accélération rapide de business disruptif à travers des programmes de renforcement de capacités qui leur permettront de devenir des ambassadeurs de la paix et de leurs communautés.

Il a pour but principal de consolider la paix à Tombouctou, une région qui, selon les initiateurs, est menacée par l’insécurité politique et sécuritaire due au manque d’opportunités économiques.

pub

Selon Bilaly Dicko, directeur exécutif du projet : « il s’agira surtout de dynamiser l’économie locale de Tombouctou en permettant aux jeunes d’être responsable au sein de leurs communautés. Nous voulons leur permettre de devenir des vrais acteurs de développement ».

Abondant dans le même sens, le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Mali, Gregory Garland a expliqué la différence entre l’entrepreneuriat disruptif et l’entrepreneuriat normal. Selon lui, il s’agit d’être le meilleur pour identifier les besoins de sa communauté, innover pour l’offrir les meilleures conditions possibles, le tout à un coût accessible. « La force de l’entrepreneuriat disruptif réside dans le fait qu’il ne dit pas à ces jeunes d’attendre leur tour. Il les encourage à foncer et à entreprendre : vous pouvez commencer dès maintenant, commencer à faire une différence dans vos communautés et construire votre propre économie », a expliqué M. Garland.

Au cours du programme de formation, qui durera 10 jours, les participants recevront des formations sur le Design Thinking, les outils de démarrage d’un business disruptif et des notions sur la consolidation de la paix. A la fin du programme, le meilleur projet sera récompensé par une somme de 1 000 dollars américain. Les trois meilleurs projets seront accompagnés par l’incubateur Donilab pendant une période de six mois. En outre, 15 des 25 participants auront des stages professionnels dans des organisations partenaires du programme dont trois à African development university au Niger.

Le lancement du projet a enregistré la participation de plusieurs jeunes entrepreneurs notamment Bilaly Dicko, directeur exécutif du projet, Ibrahim Camara, coordinateur du projet Tubaniso, Emma Maros, attachée des Affaires culturelles et Gregory Garland, chargé d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Mali.

Hamissa Konaté

30minutes.net

12 décembre 2018

 

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît