A cause d’un bicéphalisme à l’Union malienne des aveugles (UMAV), les enfants déficients visuels, candidats au DEF et au Bac, risquent de ne pas composer dans les normes. Selon nos informations, l’administration de l’Institut des jeunes aveugles du Mali (IJA) est fermée depuis quatre mois sur une décision de justice.

A l’issue de multiples efforts consentis par le ministère de l’Education nationale et des enseignants grévistes pour sauver l’année, les examens du DEF débutent lundi 28 juillet 2019 partout sur le territoire malien, selon un communiqué du département. Mais, à l’instar de leurs camarades “normaux”, les candidats déficients visuels risquent de ne pas composer dans les normes. Selon nos informations, depuis quatre mois, à cause d’une tractation pour la présidence de l’Umav, l’administration de l’IJA est fermée et ses comptes sont bloquées. Or, selon les responsables “légaux” de l’Umav, pour une meilleure organisation de l’examen, l’administration doit être accessible pour faciliter la transcription en braille de certains sujets notamment en anglais, allemand, etc.

“Si nous devons dicter dans la salle d’examen les épreuves pour permettre aux candidats de recopier en braille avant de commencer le traitement, cela prendra beaucoup de temps”, explique Mahamadou Kouyaté, reprographe à l’IJA. Il sollicite l’implication des autorités pour une réouverture immédiate de l’administration afin de permettre aux déficients visuels d’avoir les mêmes chances que les autres candidats.

“C’est urgent. Nous voulons une égalité pour tous. C’est pourquoi j’ai écrit à la justice et au département de l’Education nationale pour cela. Mais, rien n’a encore bougé”, regrette Hadji Barry, président “légal” du bureau de l’Umav.

Ainsi, précise la direction de l’école, si rien n’est fait dans l’immédiat, c’est 19 élèves qui seront pénalisés au DEF et 33 au Bac.

Selon nos informations, cette mésentente au sein de l’Umav a débuté il y a plusieurs mois lors de l’Assemblée générale de l’union. En effet, révèle plusieurs membres de l’Umav et de l’IJA, Issa Camara, magistrat, battu à l’élection pour la présidence de l’union, à tout mis en œuvre pour trainer l’Umav en justice. “Il est certainement soutenu par son père, Tamba Camara, également magistrat. Car malgré ses échecs au tribunal, il a réussi à faire fermer l’administration de l’IJA et bloquer les comptes de l’Umav. Et depuis quatre mois, les 300 élèves de l’école ne mangent plus à satiété, les enseignants contractuels de l’Umav ne sont plus payés à cause du blocage des comptes”, indique M. Kouyaté.  

Nous y reviendrons.

L’Union malienne des aveugles (Umav) est une association malienne créée en 1972 sous l’appellation Association malienne pour la promotion sociale des aveugles par Ismail Konaté, administrateur civil qui a perdu la vue à la suite d’un glaucome en 1964. L’UMAV intervient dans la prévention de la cécité, la scolarisation des enfants aveugles, la réadaptation en milieu urbain et la réadaptation en milieu rural.

En 1973, est créé l’Institut des jeunes aveugles, établissement scolaire de premier et second cycle pour enfants et jeunes aveugles et mal-voyants, installé à Bamako dans le quartier Faladié. Les chanteurs maliens Amadou et Mariam ont fréquenté cet établissement.

S.I.K.

30minutes.net

27 juillet 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît