Le Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, M. Lamine Seydou Traoré a participé du 1er au 2 novembre 2021 à Dakar, à la 6ème édition du Salon International des Mines Sénégal (SIM-Sénégal 2021) où selon nos sources, il a animé un panel de haut niveau sur le secteur minier au Mali dans le cadre  de l’intégration sous régionale .

Dans un extrait de ses interventions à la faveur de ce Panel , il a indiqué qu’« Il faut  nécessairement une action tripartite pour un développement optimal et harmonieux du contenu local qui permettra de mettre en place des entreprises nationales compétentes….Il faut également des sociétés minières prêtes à appuyer ces entreprises nationales en leur octroyant des marchés qu’elles peuvent réaliser et une volonté politique de l’Etat ».

C’est au Centre International de Conférence de Bamako (CICB), qu’aura lieu la 9ème édition des Journées Minières et Pétrolières du Mali, les 16, 17 et 18 novembre 2021. Cette conférence biannuelle des mines et du pétrole du rendez-vous de Bamako, constituent le plus grand événement minier de l’Afrique de l’Ouest. Elle est organisée par le Gouvernement de la Transition en cours , à travers le Ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau sous le thème du « Développement du contenu local : enjeux, perspectives et rôle de l’Etat » .

L’objectif principal de l’événement est de promouvoir les secteurs minier et pétrolier, afin de les intégrer pleinement à l’économie nationale. « A cet effet, des invitations ont été adressées aux ministres sectoriels des pays membres de l’UEMOA et de la CEDEAO ainsi qu’aux Présidents Directeurs Généraux des sociétés minières » a  déclaré un des organisateurs.

Elles sont également une grande opportunité pour le Mali, grand pays minier avec quatorze mines industrielles d’or et plusieurs sites d’orpailleurs. En outre, d’énormes ressources minérales telles que le lithium, le fer, le manganèse, le phosphate, la bauxite, l’uranium, le diamant, le calcaire, le sel gemme sont signalées dans notre pays. Ce grand potentiel, peut également permettre d’établir ou de conclure des partenariats gagnants-gagnants.

De nos jours, l’or est devenu le premier produit d’exportation du Mali a affirmé un membre de la commission d’organisation des JMP 2021. « L’apport des sociétés minières au budget de l’Etat est estimé à plus de 403 milliards de francs CFA en 2019, soit 10% du PIB. Ces retombées économiques font du secteur minier, un secteur déterminant au Mali. Sur le plan régional, le Mali, avec l’exploitation de quatorze (14) grandes mines et de plusieurs petites mines, est classé 4ème producteur d’or africain selon le rapport de la Banque Mondiale (Commodity Markets Outlook – CMO 2019) avec une production industrielle moyenne de 60 tonnes d’or » une confié à notre reporter un responsable du département des mines.

Il a ensuite affirmé que , « l’impact de la production industrielle qui date de 1984 est timidement visible sur les secteurs économiques comme les infrastructures ou d’autres industries et très peu d’entreprises nationales participent à la chaine de valeur de l’industrie minière ».  Rapprlons que 4 pays et plus de 70 exposants et  participants , de nombreux délégués sont attendus à ce rendez-vous biennal de Bamako du B to B dans exactement deux semaines.

Cet important rendez-vous à Bamako est une opportunité pour le Mali d’informer le grand public sur la situation des secteurs minier et pétrolier, son apport à l’économie locale, régionale et nationale ; de présenter les axes stratégiques de la nouvelle vision de développement du secteur minier et pétrolier notamment sur les aspects du contenu local ; de faciliter l’insertion des entreprises nationales dans l’industrie minière à travers la maitrise de la chaine de valeur de l’activité minière et pétrolière ; de partager avec les pays participants les expériences sur le contenu local, et de mettre en relations d’affaires les différents intervenants du secteur.

Le salon de partenariat accueillera les détenteurs de titres miniers à la recherche de financement pour développer leurs permis. Il y est prévu la présentation des différents projets et des rencontres B to B. Quatre activités principales sont prévues pour les 72 heures de la 9ième édition des Journées Minières et Pétrolières du Mali, à savoir la conférence et les débats; la foire-exposition; le salon de partenariat; et la visite de site  d’hydrogène naturel à Bourakébougou. D’autres activités de renforcement de capacités  sont également dans le programme du rendez-vous  minier et pétrolier de 72 heures dans notre capitale, notamment  les cadres d’échanges (conférence et débats) .

Toutes les dispositions sécuritaires et hygiéniques sont prises par les autorités maliennes de la Transition. Les dispositions sont prises  pour le respect des  mesures sanitaires  conformes aux recommandations formulées par l’Organisation Mondiale de la Santé a assuré un membre du comité. Nous pouvons donc affirmer que Bamako est fin prêt pour accueillir les investisseurs et les hôtes invités de marque pour une pleine réussite de l’évènement. Et nous sommes certains que les futurs investisseurs miniers dans la finance, les services, l’exploration et la production et les industries institutionnelles, représentant les secteurs public et privé des pays participants et autres concrétiseront sur place des partenariats gagnants-gagnants, en vue de propulser l’insertion des entreprises nationales dans la chaine de développement du secteur minier.

Nous n’oublierons pas l’évènement sera sponsorisé par  Petroma, B2 Gold Mali, Yara Oil, Firefinch Segala Mining Corporation SA, Vivo Energy Mali, E.T.A.S.I., BIA Mali, Universal Prestatins Services (UPS), Manutention Africaine Mali, Eak, Capital, SGS, et ARS Service.

Aw Bissimila à Bamako pour les JMP 2021

Mamadou Camara 

Source : info360.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît