Le Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau M. Lamine Seydou Traoré est à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis,  dans le cadre de la 27ème  conférence de la semaine Africaine du pétrole et de la 1ère édition de « Future Energie en Afrique » . Le Thème retenu pour cette année est « Les réalités du pouvoir d’une économie verte : une perspective pan continentale sur la préparation à la transition énergétique en Afrique ».
Les problématiques de transition énergétique et d’économie verte dans les Etats se posent avec plus d’acuité dans un monde de plus en plus dominé par les enjeux de la protection de l’environnement. Quelle place pour l’économie verte en Afrique et quels en sont les enjeux et perspectives ? Ce sont à ces interrogations que la 1ère session de « Future énergie Afrique » et la 27ème conférence de la semaine africaine  du pétrole tentent d’apporter des éclaircissements.
Représenté par le Ministre des mines, de l’énergie et de l’eau M. Lamine Seydou Traoré ; le Mali a été honoré à travers la présence du Ministre Traoré parmi les trois pays qui ont eu accès au Panel ministériel notamment le Sénégal et le Botswana. Une marque de retour du pays dans le concert des nations dont le Chef de la délégation malienne  n’a pas manqué de saluer après avoir énuméré les efforts consentis par le pays à travers les démarches visant la transformation énergétique, les perspectives et surtout les potentialités qui doivent attirer les investisseurs « S’agissant de mon pays le Mali, une Stratégie Nationale de Développement des Energies Renouvelables et des Biocarburants  a été adoptée depuis 2006 dont la mise en œuvre a conduit à la création en 2008 de l’Agence Nationale de Développement des Biocarburants (ANADEB) et en 2014 de l’agence des Energies Renouvelables » a-t-il rappelé précisant que trois plans d’actions nationaux ont été élaborés entre autres : Energie Renouvelable ;Efficacité énergétique et Energie durable pour Tous .
Répondant aux questions de l’audience , le Chef du département en charge des mines, de l’énergie et de l’eau a souligné que le premier objectif est lié à la participation du Mali à l’événement, Africa Oil Week, qui regroupe tous les pays africains et du monde entier pour échanger et partager les expériences dans le domaine des hydrocarbures est de nouer des partenariats autour des activités d’intérêt commun dans l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures et aussi de faire connaitre les potentialités maliennes en ressources énergétiques : hydrocarbures, solaire, éoliens, Hydrogène « Le réseautage et les partages d’expérience avec les spécialistes et les investisseurs du domaine (contacts et rencontres) est d’une importance capitale pour le Mali pour vendre sa destination » rajoute le Ministre tout en insistant que l’objectif du Mali pour le secteur énergétique est de renforcer la couverture énergétique et fournir l’électricité en quantité suffisante et à moindre coût sur toute l’étendue du territoire national « Pour ce faire, la transformation de notre mix énergétique, aujourd’hui à dominante thermique vers un mix dominé par les énergies renouvelables à 35% hors hydroélectricité est notre priorité » plaidé t-il.

Seydou Konaté/info.360.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît