Au Mali, on constate que beaucoup d’enfants à l’âge scolaire traînent dans les rues. Selon l’Unicef, ce fort abandon scolaire est dû à l’insécurité, la pauvreté et les mariages précoces. Aussi, ajoute l’organisation, le pays est confronté à une insuffisance d’écoles publiques.

« 2 millions d’enfants du Mali âgés de 5 à 17 ans ne vont pas l’école ». C’est le chiffre annoncé par l’Unicef Mali.  L’insécurité, la pauvreté des ménages, le travail des enfants et le manque des écoles de qualité à proximité des foyers ; sont les principales causes de ce phénomène.

Sidiki N’Gassan, ancien directeur de l’école publique Lafiabougou F,  explique que le taux d’abandon scolaire car les parents abusent- des enfants et marient précocement les filles.  Il ajoute que l’avancement en classe supérieure sans niveau et l’extrême pauvreté peuvent aussi causer l’abandon de l’école.

Pour Bilal Ag Tamou, parent de deux enfants, « c’est la mauvaise fréquentation qui est l’un des problèmes majeurs de l’abandon ». « Vérifier régulièrement les outils des enfants lors de leur retour à la maison et les aider à se choisir une amitié de qualité », conseille M. Tamou pour faciliter la lutte contre l’abandon scolaire au Mali.

Par ailleurs, estiment beaucoup de spécialistes dont des enseignants, tous les acteurs de l’école doivent s’impliquer dans le combat contre l’abandon scolaire. Cela favorisera un meilleur suivi des enfants.

Brice Manim

(Stagiaire)

30minutes.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît