L’Institut africain de technologie et de management (ITMA) a abrité ce samedi une conférence-débat sur l’accès des étudiants maliens à des universités françaises. Elle était animée par le directeur de Campus France et du directeur de l’IUT de Villetaneuse de l’Université de Paris 13.

Un seul point était à l’ordre du jour de cette conférence-débat : comment accéder aux universités françaises ? Elle a regroupé les parents d’élèves, étudiants, le corps professoral.

L’objectif pour les administrateurs de l’ITMA est d’informer les étudiants sur les opportunités à saisir pour étudier dans les universités françaises. Pour ce faire, ils ont fait appel aux directeurs de Campus de France au Mali et de celui de l’IUT de l’Université Paris 13.

Le directeur de l’IUT, Homère Nkwawo, a fait l’état des lieux des universités françaises qui accueillent de nos jours environs 324 000 étudiants étrangers, soit 12 % de la population étudiante dont 245 en mobilité diplomatique. Un chiffre qui fait de la France le 4e pays  d’accueil des étudiants au classement mondial après les Etats Unis, le Royaume Uni et l’Australie.

Il a rappelé les offres de bourses du gouvernement français chiffrées actuellement à 7000 sans oublier les écoles partenaires des universités françaises à travers le monde dont l’ITMA.  En moins d’une année de partenariat, 3 étudiants de l’ITMA ont pu s’inscrire sur titre à Paris 13.

  1. Homère a indiqué le nombre des établissements françaises d’accueil : 67 universités et un institut polytechnique, 200 écoles d’ingénieurs, 150 écoles de commerce et de management, 120 écoles supérieures d’arts publiques, 20 écoles d’architecture, etc.

Selon lui, les étudiants étrangers choisissent la France pour la qualité de la formation, soit environ  41 % et de pour sa culture (78 %). La problématique de visa et de logements restent des sujets préoccupants pour lesquels l’Etat français est en train de chercher des solutions d’où l’augmentation cette année des frais d’études en vue de l’atteinte des objectifs de 500 000 étudiants internationaux en 2027, ajoutera-t-il.

Le directeur de l’IUT a évoqué le partenariat gagnant-gagnant avec l’ITMA qui s’inscrit sur plusieurs axes : échanges d’étudiants, d’enseignants, développement de programmes conjoints de formation, etc. Déjà en plus de l’inscription des trois étudiants à Paris 13, une dizaine d’étudiants inscrits à ESEO  France suivent les cours à l’ITMA.

Le directeur de Campus France, Dr. Thomas Lérosier, a mis l’accent sur les formalités qu’il faut remplir pour accéder les universités françaises à travers sa structure numérique. Pour faciliter l’accès aux écoles  françaises, il a invité les étudiants et les bacheliers à anticiper leur inscription en ligne, d’élaborer au préalable leur projet d’études, à se donner les moyens, etc.  Cependant, Dr Lérosier a informé de la tenue des ateliers au Campus France qui visent à faciliter la tâche aux étudiants pour ce qui concerne leur inscription et autres renseignements sur les études en France.

Oumar Ibrahima Touré, administrateur général de l’ITMA et du lycée les Castors, a remercié les conférenciers pour la qualité des présentations  et réitéré l’engagement de son Institut à travailler en parfaite harmonie avec les écoles françaises pour le bien-être des étudiants maliens. Pour faciliter la tâche aux partenaires et aux parents, il a exhorté les étudiants au travail.

La cérémonie a été émaillée par la projection d’une vidéo des trois étudiants admis cette année à Paris qui ont évoqué toute leur satisfaction quant aux conditions d’études en France et remercié l’ITMA pour la qualité des enseignements reçus.

A.D.

L’Indicateur du renouveau du 17 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît