Pour ramener la paix et la réconciliation au Mali, la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR) ouvre les audiences publiques à partir du mois de décembre 2019. La Commission met un grand soin à minutieusement préparer cet événement. Dans ce cadre, elle a organisé une session de formation en vue de renforcer les capacités des professionnels de médias sur la couverture médiatique des audiences publiques.

Ils étaient une soixantaine de journalistes à prendre part à cette formation ayant pour but de leur permettre de maîtriser les mécanismes de la justice transitionnelle, le mandat et les audiences publiques de la CVJR.

Ces audiences prochaines qui sont non seulement un moyen de retour de paix et de la réconciliation, sont également des moyens de consolation des victimes de la crise. Selon la CVJR, « ces audiences représentent une réparation des maux causés par les crises successives au Mali. Les victimes des différentes crises que le Mali a connues ne méritent pas d’être oubliées. Elles méritent d’être écoutées, de pouvoir exprimer les horreurs auxquelles elles ont été confrontées« , soutient Mme constance Alexia Schimmel-Khalfallah, représentante de la Minusma.

Pour M. Hat Ag Bayes, 1er vice-président de la CVJR, cet évènement illustre les nombreuses actions par lesquelles, son institution entend contribuer au renforcement de sa collaboration avec les médias. « Cette collaboration demeure une des clés de la réussite de notre travail«  ajoute-t-il.

Fatoumata Kané

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît